HomeActualitéVol de Chèque – Comment le fils d’un célèbre député a été roulé dans la farine

Vol de Chèque – Comment le fils d’un célèbre député a été roulé dans la farine


Une bande de quatre individus fait le tour des écoles privées pour ferrer les fils de personnalités et leur soutirer de fortes sommes d’argent. Elle a été démantelée par la gendarmerie de Yarakh. Trois membres ont été remis dimanche entre les mains du Procureur. Le cerveau de la bande, I. Thiombane, est en fuite.

A.C et A.K.S, en sus d’être voisins aux Maristes, sont deux condisciples qui partagent une même université privée à Dakar. Du fait de cette proximité, le premier nommé a fait part à son ami du souhait de lui emprunter un montant de plus d’un million pour une virée nocturne, le temps que son père revienne d’un voyage pour rembourser. L’ami, par ailleurs fils d’un député à l’Assemblée nationale (avec des postes de responsabilités), lui a fait comprendre qu’il ne pouvait pas accéder à sa demande.Vol de Chèque - Comment le fils d’un célèbre député a été roulé dans la farine

Ainsi, A. C qui était de connivence avec un certain I. Thiombane lui a suggéré de voler le chèque de son père, convaincu qu’ils pourront par la suite retirer l’argent, vu les entrées dont ils disposent dans pas mal de banques et les complices qui y sont tapis.

Le fils du parlementaire parvint à arracher deux pages sur le chéquier de son père et à les remettre à la bande de Thiombane. Le quatuor lui demanda aussi de tout faire pour photographier la signature de son père et de la leur envoyer par WathsApp.

Ce que le rejeton du député parvint à faire. L’un des complices réussit à imiter la signature. Le chèque fut libellé avec un montant de plus d’un million. Il ne restait plus qu’à aller dans une banque faire le retrait. Il revint à I. D cette mission.

Mais le chèque a été refoulé dans une banque située à Liberté 6. La bande se rendit aux Maristes pour une deuxième tentative. Arrivés sur place, les trois acolytes entrèrent dans la banque. Thiombane lui,resta devant l’institution pour donner l’alerte en cas de nécessité. I. D, muni d’une pièce d’identité appartenant à autrui, s’avança vers un guichet. La caissière prit le chèque et la pièce d’identité.

Elle se rendit aussitôt compte que l’âge qui est sur la carte d’identité ne correspondait pas à la physionomie du jeune homme. Elle soupçonna également que la signature était imitée. Elle lui fit patienter. En douce, elle alla informer ses supérieurs qui alertèrent les gendarmes de la brigade de Hann.

Les pandores vinrent les cueillir avant qu’ils ne se doutent de quelque chose. Par contre, Thiombane, le cerveau de la bande, qui était resté, dehors n’a pas demandé son reste. Un autre chèque de 1,2 million trouvé chez eux et 800 000 déjà retirés Devant les enquêteurs, personne n’a voulu endosser la responsabilité de son geste.

Des perquisitions ont permis aux enquêteurs de trouver un autre chèque d’un montant de 1,2 million dont personne, là non plus, n’a voulu être le propriétaire. Il en est de même des 800 000FCFA retirés du compte du député trouvés par devers eux.

Il ressort aussi des investigations que cette bande fait le tour des écoles privées à la recherche de fils de célébrités afin de leur soustraire de fortes sommes. Pour mieux ferrer leurs cibles,lors de leurs opérations dans les écoles, Thiombane le patron,est toujours accompagné de gros bras pour se donner des airs d’une personnalité.

Combien de victimes ont-ils fait et pour quel préjudice ? Nos sources n’ont pas voulu en dire plus.Au terme de leur garde à vue, ils ont été remis entre les mainsduProcureur.Onleurreprocheles délits de vol de chèque, association de malfaiteurs, faux et usage de faux et tentatived’escroquerie

Commentez cet article

Partager cet Article avec Vos Amis ⇓⇓⇓

Partager l'articleShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
« Route d’apprent
STRATÉGIE : Me Aïs