Le Président de la République «zappe» l’avis du Président de l’Assemblée Nationale

Conformément à l’article 51 de la Constitution, le chef de l’Etat a saisi pour avis le président de l’Assemblée nationale et le Conseil constitutionnel. Lors de son adresse à la Nation, Macky Sall n’a pas donné, par contre, l’avis de Moustapha Niasse sur les réformes constitutionnelles se désole Le Quotidien. Alors qu’il a motivé sa décision de poursuivre son septennat en soutenant que «les décisions du Conseil constitutionnel s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles».

    Avis du président de l'Assemblée Nationale

Extrait de l’avis du président de l’Assemblée Nationale remis à Macky Sall

Pourtant, il l’a transmis par lettre en date du 18 janvier 2016. Qu’est-ce qu’il a dit ? A-t-il voté pour un quinquennat applicable au mandat en cours ?  Qu’en pense le chef de l’Etat ? autant de questions soulevées par nos confrères du Quotidien. Avant de poursuivre, lors de son discours, Macky Sall a passé sous silence l’avis de la deuxième personnalité de l’Etat. Paradoxa­lement, aucun Sénégalais ne s’est intéressé à la position de Niasse qui a été donnée au chef de l’Etat depuis plus d’un mois. En analysant ce silence ou ce manque d’intérêt suscité par l’avis de Niasse, on se rend compte que la décision du Conseil constitutionnel revêt plus d’importance aux yeux de l’opinion et même de Macky Sall.
Pour le parallélisme des formes, il aurait pu divulguer, comme il l’a fait hier, la position de Moustapha Niasse sur ces questions majeures. Il faudra repasser…

Nombre de Vues | 292 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.