Entretien – Bassirou Samb, chef de cabinet du maire de Grand Yoff : “Nous invitons les autorités et les célébrités à mettre la main à la poche”

- Publicité -

Le chef de cabinet du maire de Grand Yoff, M. Bassirou Samb appelle à la responsabilité de chacun dans la lutter contre le Covid-19. Il invite les populations à respecter les mesures préventives pour vaincre ce virus. Dans cet entretien avec laviesenegalaise.com, le charge du suivi de la lutte contre le coronavirus dans la commune de Grand Yoff déplore l’arrêté du Ministre de l’Intérieur excluant les maires dans la liste des corps ayant une dérogation durant le couvre-feu.

 Entretien

Quelles sont les mesures prises par la mairie de Grand Yoff dans cette lutte contre le Covid-19 ?

La Commune de Grand-Yoff consciente de sa responsabilité n’a pas lésiné sur les moins pour venir en aide aux populations de notre localité face à cette pandémie. Ainsi, les structures de la circonscription à avoir le Samu municipal, les quatre postes de santé, le district nord de Nabil Choucair, le centre socio-culturel, l’état civil, l’hôpital américain, le centre socio-culturel, l’inspection d’académie, les radio communautaires (Afia fm et Safina), le commissariat de Grand Yoff, les gendarmeries de la foire et du Front de Terre ont reçu l’accompagnement de la mairie pour améliorer leur condition d’accueil et de travail. Dans les zones à forte concentration humaine, en concertation avec les délégués, il a été décidé de la fermeture des marchés à 17h. D’ailleurs nous avons même prévu la désinfection totale des marchés en collaboration avec le service d’hygiène, le 30 mars prochain. Les maîtres coraniques de la localité recevront une dotation qui leur permettra de ne pas exposer les talibés à la maladie. D’ailleurs, pour cela, la mairie est en train de recenser les daaras. Toujours dans le volet de la sensibilisation, 150 volontaires issus des organisations de jeunes sont formés et appuyés par la municipalité. Ils sillonnent actuellement la commune pour des actions de sensibilisation.
Une campagne d’affichage et de distribution de flyers des messages est déjà visible dans les artères de Grand Yoff.

Grand Yoff regorge de personnalités politiques, de stars du sport, est-ce que vous avez leur soutien ?

Grand Yoff est la plus grande commune en terme de démographie dans le département de Dakar, mais en ce moment la mairie fonctionne avec ses propres moyens. Nous n’avons pas reçu d’appuis venant d’autorités politiques, sportives ou autres. A ce stade il n’appartient pas à la mairie de demander de l’aide. Il appartient à chaque citoyen de voir la situation et de comprendre qu’il faut aider les populations. Certes les bonnes volontés ne sont pas obligées de venir vers la mairie. Elles peuvent faire leurs actions sociales de manière volontaire mais il faut simplement une harmonisation des actions avec la municipalité. L’essentiel est que les habitants de la commune puissent sentir la présence et le soutien des autorités et de leurs célébrités durant cette période de crise. Nous invitons toutes les personnalités à mettre la main à la poche pour appuyer nos populations.

Pourquoi les maires ne figurent pas sur la liste des corps ayant une dérogation durant le couvre-feu ?

Je pense que c’est une erreur que le ministre de l’intérieur devra corriger dans les plus brefs délais. Je rappelle que le maire représente le président de la République dans sa commune. Il est le premier magistrat {de la ville} et il a des pouvoirs de police. Aujourd’hui, si un maire qui doit intervenir et appuyer ses populations est privé de mobilité au delà de 20 heures cela pose problème. Imaginé qu’il reçoit une urgence il ne pourra pas sortir. Donc, j’invite le ministre à ajouter les maires dans cette liste car ils travaillent eux aussi pour l’intérêt des populations.

    Bassirou Samb, chef de cabinet du maire de Grand Yoff

 

    ♦ Propos recueillis par Abdoul Baba

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.