Constant Omari Selemani, vice-président de la CAF assure l’intérim

La Confédération africaine de football (CAF) a pris acte de la suspension pour cinq ans de son président de toute activité liée au football et annoncé que l’intérim actuel de Constant Selemi Omari comme président « est de fait prolongé » en application de ses statuts, selon l’Aps.

Le vice-président de la CAF assurait déjà l’intérim du président Ahmad interné pendant plusieurs jours pour cause du Covid-19 et actuellement en convalescence.

Sur son site officiel, la CAF qui « s’inquiète des conséquences sur sa réputation de cette longue procédure maintient le calendrier de l’ensemble de ses activités et programme ».

La chambre de jugement de la Commission éthique indépendante de la FIFA a déclaré Ahmad Ahmad, président de la CAF et vice-président de la FIFA, « responsable d’avoir agi en violation du Code Ethique de la FIFA ».

Par conséquent, la Chambre de jugement « a prononcé à son encontre une interdiction de toute acitivité liée au football (administrative, sportive et autre) aux niveaux national et international pour une durée de cinq ans », selon un communiqué rendu public, lundi.

Cette décision va donner lieu à une bataille à quatre pour la présidence de la CAF entre le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, le Mauritanien Ahmad Yahya, le Sud-africain Patrice Motsepe et l’Ivoirien Jacques Anouma.

Nombre de Vues | 4,752 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.