Ce que l’on sait de la bagarre entre l’Association Ndefleng et Kekendo

La violence s’est de nouveau invitée hier, jeudi, nuit, à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

En effet des heurts entre étudiants de l’Association « Ndefleng » et ceux du « Kekendo » ont fait plusieurs blessés graves. Selon nos sources, une affaire de moto Jakarta serait à l’origine de la bagarre.

Les deux camps ont fait usage d’armes blanches, occasionnant plusieurs blessés. L’intervention de la sécurité du Coud a permis d’apaiser la situation, avant l’arrivée des unités tels que le commissariat de Point E, le commissariat Central, la BIP et le sous-préfet de Dakar-Plateau. Sur place, certains craignent des représailles. Mais le recteur a réquisitionné la police pour veiller au grain.
La bataille rangée déclenchée un peu après 22 heures s’est terminée vers 2 heures du matin après l’intervention des forces de l’ordre (BIP, GMI et police de la Médina) sous la coordination du sous préfet de Dakar Plateau Djiby Diallo, informe Dakaractu.
En effet, constatant que la situation allait dégénérer avec des étudiants armés de machettes et barres de fer qui défonçaient les portes et s’attaquaient entre eux, le recteur de l’université a réquisitionné la police pour contrôler la situation afin d’éviter l’irréparable.
Le sous-préfet de Dakar Plateau Djiby Diallo et le commissaire de la Médina ont coordonné l’entrée des forces de l’ordre dans le campus universitaire.
Il a fallu cette intervention de la BIP, des GMI et des policiers du commissariat de la Médina pour contrôler la situation.
Néanmoins, la source de Dakaractu nous signale qu’il y’a 4 blessés graves évacués dont un dans un état critique qui a été acheminé à l’hôpital Principal de Dakar. Les autres sont internés à l’hôpital Fann et à l’infirmerie de l’UCAD.
Le dispositif de la Police est maintenu devant l’université et prêt à intervenir en cas de nouveaux débordements.
Selon Dakaractu, la Brigade d’Intervention Polyvalente (BIP) de la Police en compagnie d’éléments du GMI et ceux du commissariat de la Médina sont devant l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.
La bataille rangée entre les étudiants de Kékendo et ceux de Ndefleng semble avoir pris des propositions inquiétantes. Les forces de l’ordre se concertent depuis tout à l’heure pour voir la stratégie à adopter après la réquisition du recteur de l’université à s’introduire dans l’enceinte du campus pour régler la situation.
L’Ambulance de l’université fait des va-et-vient pour évacuer les blessés à l’hôpital Fann de Dakar.

 1,302 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.