Camp Sékou Mballo : Les policiers sommés de déguerpir

Vent de panique dans les rangs des flics : Tous les policiers ne servant pas au Groupement mobile d’intervention (Gmi) sont sommés de quitter le camp Sékou Mballo de Liberté 6. Une mesure qui a jeté le froid chez de nombreux policiers, qui y vivent depuis des décennies. Selon la note de service signée par le directeur du Gmi dont le quotidien Enquête a obtenu copie, les concernés ont un délai de trois mois pour vider les lieux.

L’avis d’éviction s’appuie sur l’article 92 de l’instruction ministérielle du 18 décembre 1980. Les policiers sont inquiets d’autant plus qu’aucune mesure d’accompagnement ne serait prévue, puisque les agents bénéficient d’une indemnité de logement de 75 000 F Cfa et plus 100 000 pour les officiers. Ils sont trois mois pour déguerpir.

 14 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.