Macky Sall médiateur entre Bamako et Abidjan dans l’affaire des militaires ivoiriens arrêtés au Mali

Le président du Sénégal et président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall, s’est entretenu avec le président malien de transition, le colonel Assimi Goïta ce lundi 15 août .

Tête-à-tête, réunion de travail élargie, déjeuner… et au menu des discussions : la transition et le sort des soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis plus d’un mois. Macky Sall et Assimi Goita ont évoqué le sort des 49 militaires ivoiriens arrêtés à Bamako et inculpés officiellement vendredi 12 août pour notamment, « complot contre le gouvernement » et « atteinte à la sécurité de l’État. »

Les autorités maliennes les accusent d’être des « mercenaires », Abidjan assure que ce sont des soldats de l’armée régulière venus en soutien à la mission onusienne dans le pays, la Minusma. Ce que les Nations unies ont confirmé avant de faire machine arrière, en raison, semble-t-il, de dysfonctionnements administratifs, si l’on en croit Rfi.

Plusieurs tentatives de médiation – celle du Togo notamment – sont en cours. Elles n’ont jusqu’ici pas permis de trouver d’issue. Le président de l’Union africaine va donc, à son tour, tenter de trouver les voies d’une sortie de crise négociée, à l’amiable, entre le Mali et la Côte d’Ivoire.
« J’ai noté la disponibilité du Mali à dialoguer, a déclaré Macky Sall en sortant du palais de Koulouba, nous allons poursuivre avec la Côte d’Ivoire. » Macky Sall a qualifié ses échanges avec le président malien de transition de « francs », sans entrer dans les détails des demandes et des points de blocage.

Nombre de Vues | 1,410 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.