Départ des derniers soldats français de Barkhane au Mali

Les derniers soldats français encore présents au Mali ont définitivement quitté lundi le pays, après le transfert aux forces maliennes de la base de Gao. Le départ des forces françaises met fin à neuf ans d’opérations militaires dans le pays.

Le dernier détachement de la force Barkhane a franchi, lundi 15 août, la frontière entre le Mali et le Niger, mettant fin à neuf ans d’opération militaire visant à éradiquer le terrorisme dans la région. Les derniers soldats français présents au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane ont quitté le pays et sont désormais rebasés au Niger, affirme l’état-major des Armées français. 
Dans un communiqué, la présidence affirme que le redéploiement des forces françaises est effectif ce 15 août 2022. Une réarticulation « effectuée en toute transparence avec les forces armées maliennes et avec les partenaires engagés à nos côtés », affirme l’Élysée. Après neuf années de présence, la force Barkhane n’est plus présente au Mali.

« La France reste engagée au Sahel, dans le golfe de Guinée et la région du lac Tchad avec tous les partenaires attachés à la stabilité et à la lutte contre le terrorisme », ajoute le communiqué, dans lequel la présidence française rend hommage à l’engagement de « tous les soldats » ayant combattu contre des groupes armés au Mali.
Le communiqué de l’Élysée affirme également que le retrait du Mali « ne diminue en rien la mobilisation de la France pour faire libérer (…) M. Olivier Dubois ». Le journaliste français vient de passer son seizième mois en captivité. Olivier Dubois a été enlevé le 8 avril 2021 à Gao alors qu’il était en reportage. Collaborateur de Jeune Afrique, du Point et de Libération, Olivier Dubois est depuis apparu dans deux vidéos dans lesquelles il explique être retenu par le Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans dirigé par Iyad Ag Ghaly et lié à Al-Qaïda.

Nombre de Vues | 1,910 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.