Affaire du Juge Souleymane Téliko : La Société Civile soutient le Président de l’UMS

Dans une déclaration conjointe, des organisations de la Société civile affichent leur soutien au Président de l’Union des magistrats Sénégalais (UMS), après la saisine par le Garde des Sceaux de la formation disciplinaire du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM).

« La traduction de Monsieur Téliko devant l’organe disciplinaire du Conseil Supérieur de la Magistrature est totalement injustifiée et apparait comme une énième tentative de museler l’UMS et son président, dans leur combat pour l’indépendance de la Justice », note-t-on dans la déclaration signée par la RADDHO, la LSDH, le SYNPICS, le Forum Civil, Amnesty International Sénégal et Y En A Marre.

Selon ces entités, l’autorité judiciaire est en train de « remettent en cause des acquis obtenus suite à de haute lutte pour l’élargissement de l’espace public et la construction de l’Etat de droit au Sénégal ». Elles demandent ainsi au Ministre de la Justice de « renoncer à toute tentative bâillonnement des juges et de travailler à assurer l’effectivité de l’indépendance de la justice garantie par la Constitution ».

Tout en encourageant les magistrats à poursuivre le combat pour l’indépendance de la Justice et l’autonomie de leur association. Les organisations de défense « invitent tous les citoyens épris de justice à se mobiliser contre cette tentative de museler la justice ».

« L’Etat a l’obligation de garantir aux citoyens la jouissance des libertés publiques telles que la liberté d’opinion et la liberté d’expression consacrées par la Constitution », ont déclaré les membres de la Société Civile.

 8 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.