Ageroute_Seneweb_1000x250px

SAINT-LOUIS OFFSHORE: Des chefs cuisiniers sénégalais licenciés dénoncent le recrutement d’une main d’œuvre étrangère

Des chefs cuisiniers sénégalais, démissionnaires de grands hôtels du pays, engagés pour travailler sur le bateau « Ocean Black Rhino » de Saint-Louis Offshore, dénoncent leur licenciement au profit d’un personnel étranger. C’est le journal Le Temoin qui donne l’information.

Les deux groupes de 18 jeunes bénéficiaires de contrats à durée indéterminée ont été informés d’un arrêt brutal de leurs activités, selon le journal. Ces travailleurs, qui regrettent la complicité de l’Anam, réclament la reprise de leurs postes respectifs au niveau du bateau « Blake Rhino 2 ». L’injustice règne en maître dans certaines plateformes d’exploitation du pétrole et du gaz sénégalais. Des entreprises étrangères, présentes au Sénégal et impliquées dans l’exploitation du pétrole et du gaz, refusent de respecter la législation du travail du pays, écrit le Temoin. Qui dénonce : elles exploitent, abusent avec des horaires de travail démesurés. Après des années de service, des travailleurs sénégalais, détenteurs de contrats à durée indéterminée, sont souvent licenciés de manière abusive. Présentement, deux groupes de 18 jeunes chefs cuisiniers, licenciés abusivement, sont en train de vivre le calvaire de ce manque de considération de l’exploitant Diamond Offshore Ltd. Ladite entreprise a décidé une interruption brutale et abusive des contrats de travail de cuisiniers qui exerçaient auparavant dans de grands hôtels du pays, selon toujours la source.
Le Témoin précise avoir essayé de joindre sans succès les responsables de Diamond offshore.
Du fait de la découverte de gisements de pétrole et de gaz au niveau de son bassin sédimentaire, le Sénégal est sur le point de devenir un important producteur d’hydrocarbures. Ainsi, l’installation de plateformes sur la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie (gisement gazier Grand Tortue Ahmeyin) et sur le territoire sénégalais (gisement gazier et pétrolier de Sangomar) est constatée. Ces plateformes permettent d’extraire, de produire ou de stocker le pétrole ou le gaz situés en haute mer à des profondeurs parfois très importantes.

Nombre de Vues | 1,429 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.