En renfort aux côtés de Mansour Faye : Amadou Ba en Guest-Star à Saint-Louis

Mansour Faye a eu un soutien de taille lors de son meeting d’investiture dimanche à Saint-Louis. Pour sa première sortie politique publique, Amadou Ba l’a réservée à l’édile de l’ancienne capitale de l’Afrique Occidentale Française. Il est venu renforcer son camarade de parti. 

L’ancien ministre de l’Economie et des Finances nouvellement promu coordonnateur national de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Amadou Ba, dans sa première sortie politique publique à Saint Louis ce dimanche a campé les enjeux des prochaines élections communales et départementales.

Lors du meeting d’investiture du maire sortant Mansour Faye, candidat investi de la grande majorité présidentielle « Benno Bokk Yaakaar » pour rempiler à la tête de la commune de Saint Louis, l’ancien argentier de l’Etat a fait son baptême de feu en sa qualité de coordonnateur national de la coalition au pouvoir. Dans son nouveau manteau de coordonnateur national de BBY, Amadou Ba a estimé que « nous devons tous remercier vivement le président Macky Sall pour les nombreuses réalisations à son actif au profit des populations sénégalaises ». Selon lui, « si ses prédécesseurs en avaient l’intention, aucun d’entre eux n’a réalisé autant que lui». Par conséquent, « il nous revient à nous autres de «Benno Bokk Yaakaar » de remporter ces joutes locales pour le remercier et lui témoigner notre gratitude», des propos rapportés par le soleil sn.

Aux opposants qui prétendent libérer le Sénégal, allusion faite à la coalition «Yewwi Askan Wi», «plus préoccupés par la violence verbale, les invectives et la déstabilisation du Sénégal», il leur rétorque qu’«en plus de ne pas disposer d’offres politiques alternatives, ils ignorent la typologie des élections en perspective». Tout en leur rappelant que «les territoriales ne concernent pas le président Macky Sall qui a été brillamment réélu en 2019 et n’auront aucun impact sur sa gouvernance ni sur ses prérogatives», il les invite à attendre les prochaines élections législatives. «Depuis que Sénégal vit la décentralisation, l’argent des collectivités territoriales est produit et géré par l’Etat qui procède aux allocations après avoir fait les arbitrages», a-t-il rappelé. Alors, «essayer d’opposer l’Etat à la collectivité territoriale qui est un de ses démembrements et refuser leur collaboration nécessaire est contre-productif», a-t-il poursuivi.

Sous ce rapport, il soutient que «les candidats qui n’ont pas de programmes alternatifs essaient de semer la confusion en assimilant les territoriales aux élections législatives et au scrutin présidentiel. Il invite les populations locales à «refuser catégoriquement cette intoxication et cette manipulation de l’opposition vendeuse d’illusions…».

Aussi, il leur a demandé de «voter les listes de la majorité présidentielle pour la victoire finale au soir du 23 janvier 20022 en reconduisant les maires sortant pour la poursuite des chantiers engagés et l’élaboration et la mise en œuvre de nouveaux projets et programmes».

Imposer durablement l’Apr et la grande majorité présidentielle « Benno Bokk Yaakaar»
Le retour en force de l’ancien ministre des Affaires Etrangères, Amadou Ba, promu par le Président Macky Sall Coordonnateur national de l’Alliance pour la république (Apr), ainsi couvert de sa caquette d’envergure nationale au sein de la majorité présidentielle, compte jouer à fond sa partition dans la bataille communale et départementale en perspective. Le Coordonnateur départemental de BBY à Dakar lors des Législatives du 31 juillet 2017 où il est sorti vainqueur et du scrutin présidentielle de février 2019, a inauguré sa nouvelle charge en payant la caution de la majorité présidentielle aux prochaines élections locales du 23 janvier 2022. L’homme fort du parti présidentiel aux Parcelles Assainies est sur la voie pour devenir un leader national de la puissante machine électorale « Benno Bokk Yakaar ». Il pourrait imposer dans la durée la mouvance présidentielle sur le landerneau politique en lui offrant d’abord le maximum de collectivités municipales et départementales durant ce premier test électoral grandeur nature pour assimiler la cartographie politique du Sénégal avant les Législatives de 2022 et la Présidentielle de 2024. 

 

 

Nombre de Vues | 2,056 Fois |

Commentez cet article
Source Avec Le Soleil Sn
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.