Ageroute_Seneweb_1000x250px

Dakar : Un milliard de faux billets saisi aux Parcelles Assainies

Plus d’un milliard de francs en faux billets : des devises et du Cfa. La saisie en question a été faite, dans la nuit du mercredi au jeudi par les éléments du Commissariat de police des Parcelles assainies. Et c’est en mettant la main, renseigne une source policière, sur un homme âge de 39 ans, un Sénégalais pure souche, qui avait en sa possession de faux billets de banque, que ce coup de filet a été opéré.

L’homme détenait en tout plusieurs valises contenant des billets de banque décomptés jusqu’ici à plus d’un milliard de francs Cfa, puisque les policiers n’ont pas encore fini de compter ces billets qui sont tous faux. Dans le détail, renseigne le commissaire des Parcelles au micro de la Tfm : 14 paquets de 50 euros, 8 paquets de 100 euros, 2 paquets de 500 euros et 1 paquet de 200 euros, 7 paquets de 10 000 F Cfa, des paquets de 100 dollars et un sachet de cocaïne.

Et si les policiers de la brigade de recherche du Commissariat des Parcelles ont pu alpaguer l’homme en question, c’est bien parce qu’ils ont été «sourcés», comme ils disent dans leur jargon, par un informateur. Munis donc de renseignements précis, les flics ont filé le bonhomme, avant de lui mettre le grappin dessus au bon moment. Cela, en le prenant la main dans le sac, avec toute cette fausse monnaie, vers 1 heure du matin ce jeudi. L’homme a été interpellé dans son appartement, à l’unité 26 des Parcelles assainies, non loin du stade Léopold Sédar Senghor.

Il faut ajouter que, d’après le « le Populaire », l’homme qui a été arrêté dans l’appartement, aurait révélé avoir reçu ces faux billets et la poudre d’une personne basée en Guinée-Bissau. Ce qui fait que la police sénégalaise a saisi Interpol pour mener une enquête dans ce sens. Mais il y a aussi, d’après des sources policières, un second suspect qui a été interpellé dans cette affaire. Et les deux hommes sont en garde à vue dans les locaux du Commissariat de police des Parcelles assainies.

A l’issue de l’enquête de police, ils devraient être déférés au parquet, en vue de leur inculpation et de leur placement sous mandat de dépôt. Mais déjà, il y a lieu de s’interroger sur les dégâts qu’auraient pu causer à l’économie sénégalaise la mise en circulation de cette manne financière de plus d’un milliard.

Nombre de Vues | 578 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.