Ageroute_Seneweb_1000x250px

Contribution – Fermeture supposée ou avortée de Walfadjiri : Un mal nécessaire

Walfadjiri, à travers son patron, Sidy Lamine Niasse, et les journalistes qui étaient sur le plateau, ont alerté les sénégalais que des policiers ou forces de l’ordre ont investi leurs locaux.

Ensemble, ils ont interpellé l’opinion et la communauté internationale d’une supposée atteinte à la liberté de la presse. Je ne partage pas le forcing, qu’il vienne d’une force de l’ordre ou d’une autre personne. Nous avons environs une quinzaine de chaîne de télévisions au Sénégal et des dizaines de radios que personne n’a tenté d’intimider, parce qu’ils font correctement leur travail.

Par contre, « ce qui n’est compréhensible et inacceptable, c’est la manipulation et le mensonge médiatique auquel le groupe s’est exercé dans les différents commentaires du référendum. J’ai écouté à un moment, Walf Fm. Je n’en revenais pas de ce qui se disait ». « Si vous êtes d’accord avec la gestion du pays, votez OUI mais si vous ne partagez pas la gestion, votez NON ». « Un mensonge ».

La suite, après l’annonce en direct de la présence des policiers, en direct sur le plateau, Ousmane Sène, « précise » que leurs propos était clair. « Si les citoyens ont une idée claire de la proposition de réforme, qu’ils votent OUI, si  ce n’est pas claire, qu’ils votent NON », a-t-il lancé aux téléspectateurs. Un autre mensonge qui vient confirmer la mauvaise foi de ce « groupe de pression »

Walfadjiri ne peut pas être ciblé parmi tous les organes de presse sénégalais par l’Etat et laisser tous les autres qui font le même « travail ». il y a bien une raison. A mon avis, c’est le détournement de l’objectif de cette consultation.

Quand en direct sur la RFM (radio futurs médias), il insulte le Ministre de la Jeunesse, c’est non seulement manquer de respect à une institution nationale, mais injurier, au demeurant la conscience citoyenne sénégalaise.

Une provocation de plus de la part de cet homme qui pense être au-dessus des sénégalais. Il faut bien mettre de l’ordre dans les médias sénégalais, sinon, nous ne sommes pas sans loi de pays « mille problèmes » à cause d’un seul groupe de presse.

Mamadou Lamine BA,

Citoyen Sénégalais,

ballamine@gmail.com

Nombre de Vues | 518 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.