Conseil des Ministres UEMOA : L’Allocution du Ministre de l’économie M. Amadou Ba

C’est avec un réel plaisir que je vous accueille à Dakar, dans le cadre de la tenue de la première session ordinaire du Conseil des Ministres statutaire de l’Union au titre de l’année 2016.

Cette session me donne l’occasion de vous témoigner toute ma satisfaction pour l’esprit constructif et fraternel qui a toujours prévalu au sein de notre instance communautaire.

Je sais pouvoir compter sur le soutien de chacun d’entre vous, pour me permettre de mener à bien cette délicate et importante mission de Président du Conseil des Ministres de l’Union.

Permettez-moi, en cette circonstance, de présenter en mon nom propre et au nom des membres du Conseil, nos félicitations et notre profonde gratitude, à Monsieur Saidou SIDIBE, Ministre de l’Economie et des Finances du Niger, qui a su mener avec professionnalisme, tact et rigueur les débats tenus lors de nos travaux précédents.

Monsieur le Ministre, nous saluons votre remarquable contribution à la cause de l’intégration sous régionale, pour le bien-être de nos populations et sommes heureux de pouvoir compter sur votre riche expérience, tout au long de nos travaux.

Madame et Messieurs les membres du Conseil,

Au moment où nous tenons nos assises, deux pays de notre espace communautaire, à savoir le Bénin et le Niger, achèvent un processus électoral décisif alors que le Sénégal sort d’un référendum sur des réformes constitutionnelles importantes.

Nous leur exprimons tout notre soutien.

Notre session intervient également dans un climat d’insécurité accrue.Des actes de terrorisme ont été perpétrés à Ouagadougou, au Burkina Faso en janvier 2016, sur la station balnéaire de Grand Bassam, en Côte d’Ivoire au début de ce mois de mars 2016, en plus des attaques visant des hôtels à Bamako au Mali. Nous nous inclinons devant la mémoire des victimes deces actes lâches, d’une barbarie inqualifiable.

Nous condamnons ainsi, avec la plus vive énergie, toute forme de terrorisme et réaffirmons notre conviction que c’est grâce à notre solidarité et notre soutien mutuelque nous viendrons à bout de ce fléau.

Nous saluons ici la vision des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union qui, soucieux de la sécurité de nos populations, ont mis en place le chantier Paix et sécurité, sous l’égide de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal. Ce chantier vise, entre autres objectifs, à« définir au sein de l’Union une politique et une stratégie commune en matière de paix et de sécurité », car c’est par une synergie d’actions que nous pourrons lutter, tous ensemble, pour assurer la quiétude de nos concitoyens.

Madame et Messieurs les membres du Conseil,

L’année 2015 a été marquée par une activité économique dynamique au niveau de l’Union, avec une croissance économique estimée à 6,6%, soutenue principalement par une forte contribution du secteur primaire. En effet, les résultats de la campagne agricole indiquent une hausse de la production vivrière dans l’Union, par rapport à la campagne précédente. L’inflation ressortirait à 1,3% au dernier trimestre 2015 en ligne avec l’objectif communautaire de stabilité des prix.

C’est dans ce contexte que nous analyserons, au titre de la BCEAO, le rapport sur la situation économique et monétaire de l’UEMOA au 31 décembre 2015. Notre Conseil s’appuiera sur les informations pertinentes de ce « Rapport sur l’évolution récente et les perspectives économiques de l’Union », pour décider des mesures appropriées en faveur de la croissance, de la poursuite de l’assainissement des finances publiques et de l’approfondissement des réformes structurelles dans les Etats membres de l’Union.

Notre Conseil aura, en outre, à se prononcer sur les comptes de la BCEAO pour l’exercice 2015 soumis à son approbation.

Nous examinerons également, en vue de leur adoption, des propositions visant la réforme du marché financier régional de l’UEMOA ainsi que la demande d’ouverture de comptes en devises dans les livres de la BCEAO en faveur de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), dans le cadre de la mise en œuvre du mécanisme de couverture de son risque de change.

Par ailleurs, le Conseil émettra son avis sur les Conclusions des Consultations régionales au titre de l’article IV des Statuts du Fonds Monétaire International (FMI), tenues à Dakar du 22 au 28 janvier 2016 au Siège de la Banque Centrale.

Enfin, la BCEAO a souhaité informer le Conseil des Ministres de l’Union de divers dossiers, notamment ceux relatifs à la réunion du Comité de Politique Monétaire tenue le 02 mars 2016 à Dakar, au Rapport annuel de la Banque Centrale au titre de l’année 2015 et à l’état d’avancement du projet de promotion des Bureaux d’Information sur le Crédit dans l’UMOA.

Au titre de la Banque Ouest Africaine de Développement, trois dossiers sont soumis à la présente session pour décision. Il s’agitd’abord du Rapport annuel 2015, qui exposera notamment le volume des financements accordés par la Banque aux Etats membres l’année dernière et ses perspectives de financement pour 2016. Il s’agit ensuite, de la présentation des comptes de l’Institution pour l’exercice clos le 31 décembre 2015, qui ont été déjà arrêtés par la100èmesession du Conseil d’Administration, tenue il y a deux jours.

Enfin, notre Conseil aura à se prononcer sur un dossier relatif à une proposition de modification de l’article 47 des Statuts de la BOAD.

Par ailleurs, cette Institution portera à notre connaissance l’état de recouvrement des créances sur prêts au 29 février 2016, la situation globale des recouvrements, ainsi que la situation des opérations par pays au 31 décembre 2015. Elle nous informera également de l’exécution de la tranche annuelle 2015 du budget-programme, de la mise en œuvre au cours de l’année 2015, du Plan Stratégique 2015–2019 de l’Institution, des modalités de fonctionnement du Fonds de bonification, de l’état d’avancement du dossier BRS, et des décisions de la 99ème réunion du Conseil d’Administration tenue à Niamey le 14 décembre 2015.

 

Madame et Messieurs les membres du Conseil,

Conformément aux dispositions de l’article 17 du Règlement n° 01/2008/CM/UEMOA, modifié, en date du 28 mars 2008, portant Règlement financier des Organes de l’UEMOA, la Commission de l’UEMOA a souhaité nous rendre compte des virements de crédits effectués par l’Ordonnateur Principal, pendant la période allant du 16 novembre au 31 décembre 2015.

Le compte rendu reprend également les autorisations budgétaires en recettes et en dépenses, par type de budget.

Au titre du Conseil Régional de l’Epargne Publique des Marchés Financiers, notre Conseil examinera un dossier relatif à la nomination des représentants des Etats au sein des Conseils d’Administration de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR), conformément à la procédure de sélection que nous avons approuvée d’une part et aux orientations données lors de notre session ordinaire tenue le 29 septembre 2015, d’autre part.

Suite à l’avis favorable que nous avons émis en septembre 2015 pour la finalisation du dispositif des sanctions pécuniaires applicables sur le marché financier régional, qui fixe le quantum des peines pécuniaires et élargit le champ d’application des manquements, notre Conseil se prononcera sur ce dossier pour adoption, en vue de permettre au CREPMF de mieux accomplir sa mission de protection des épargnants.

Enfin, notre Conseil sera également informé de l’évolution des activités du marché financier régional au quatrième trimestre 2015.

Madame et Messieurs les membres du Conseil,

Tels sont, succinctement présentés, les points inscrits à l’ordre du jour de notre session.

Permettez-moi, avant de clore mon propos, de réitérer en votre nom, notre gratitude aux Organes et Institutions de l’Union pour la qualité des documents qui nous sont soumis et pour les commodités pratiques visant à une bonne organisation de nos rencontres.

Mes remerciements vont également à l’ensemble des femmes et des hommes de notre espace communautaire qui, à quelque niveau que ce soit, œuvrent pour faire de l’intégration sous régionale une réalité.

Quant à la presse qui nous accompagne au quotidien et qui relaie fidèlement nos actions auprès des populations de notre espace communautaire, qu’elle trouve ici l’expression de notre entière satisfaction.

Vive l’UEMOA

Vive le processus d’intégration,

 

Je vous remercie de votre aimable attention.

Nombre de Vues | 340 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.