Bokidiawé – Réélu maire, Kalidou Wagué poignarde le Dg de l’ARTP Abdoul Ly dans le dos

Décidément, la politique relève de l’improbable. Aristote dans son livre «La Politique» a qualifié l’homme de “Zoon Politikon”. En effet, l’homme est aussi un «animal politique». Selon Aristote, l’homme vit mieux dans une «polis», une communauté de citoyens.

L’homme devient homme parmi les autres, en vivant dans une société régie par des lois et des coutumes, développe son potentiel et réalise sa fin naturelle dans un contexte social. Hélas, aujourd’hui, nous restons en l’état de nature, tel qu’il est défini dans le «Léviathan» par Thomas Hobbes. Comme dans une jungle, les hommes peuvent s’entretuer pour des intérêts crypto-personnels. Tous les moyens sont bons pour survivre.

Après la victoire de Benno Bokk Yaakaar, l’édile de Bokidiawé Kalidou Wagué a remercié ses pairs. Il a accordé une mention spéciale au Directeur de l’Etat-Civil, Aliou Ousmane Sall. D’après le maire réélu pour un second mandat, Aliou Ousmane Sall est le seul qui lui a apporté un soutien moral et financier sans réserve. Mieux, ajoute-t-il, dans la commune, «il n’y a pas un autre responsable politique bénéficiant d’un décret du chef de l’Etat qui m’a apporté son soutien». Faisant allusion au Directeur général de l’ARTP, Abdoul Ly sans le nommer, le maire réélu, Kalidou Wagué renchérit : «certains n’étaient avec nous que par apparence, mais de leur for intérieur, ils ne souhaitaient pas que l’on gagne».

Cependant, selon nos informations, à l’image de Aliou Ousmane Sall et tant d’autres responsables politiques de l’APR que le maire n’a pas cité pour des raisons (peut-être) politiques, Abdoul Ly aussi a largement contribué au triomphe de la coalition Benno Bokk Yaakaar, face à des listes parallèles dont la percée était presque inévitable.  Son tort pourrait être cette course à la communication comme quand les services officieux du Dg de l’Artp ont relayé l’information selon laquelle, ce dernier serait l’artisan de la victoire de Benno Bokk Yaakaar dans la commune de Bokidiawé. C’était le début de l’effondrement de cette unité de façade.

Cette sortie du maire nous conforte dans notre analyse lorsqu’on écrivait qu’entre le Directeur général de l’ARTP, Abdoul Ly et Kalidou Wagué, c’est le désamour total. Les deux hommes se sont rapprochés juste pour la circonstance, mais sont comme deux droites parallèles.

 

 Par Djiby DEM – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 7,864 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.