AG du RENCJES : le réseau déplore leur non implication dans le processus de la mise sur pied de la délégation pour l’entrepreneuriat rapide

Le président sortant du Réseau National des Clubs de Jeunes Entrepreneurs du Sénégal (RENCJES), El Hadji Abdou Guèye a déploré mercredi à Dakar, la non implication de leur réseau dans le processus de création de la Der (Délégation pour l’entrepreneuriat rapide). Il s’exprimait lors de l’assemblée générale ordinaire et de renouvellement de son comité exécutif et du bureau national de leur structure. C’était une occasion pour le réseau de faire un diagnostic sur l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes au Sénégal, mais surtout d’évaluer les initiatives mises en place pour aider les jeunes à développer leur esprit d’entrepreneuriat. DER, Photo Der, Image Der, délégation pour l'entrepreneuriat rapide, Der sn, Sénégal, Google, Actualité, Photos, Images

El Hadji Abdou Guèye s’offusque pour dénoncer la non implication de leur réseau sur tout le processus de mise en place de la délégation pour l’entrepreneuriat rapide. “Le gouvernement doit en amont saisir les associations de jeunes car ils doivent êtres consultés et impliqués sur tout le processus de  mise en place et d’exécution pour l’efficacité et la transparence”, a-t-il notamment dit. Espérant que le tir soit rectifié. Non sans soutenir que la nouvelle équipe qui sera installée à l’issue de leur assemblée générale va formuler des avis et des recommandations qui seront destinés à la  délégation pour l’entrepreneuriat rapide.

Évoquant l’importance du programme, Monsieur Guèye relève que les défis sont nombreux avec la création de la délégation pour l’entrepreneuriat rapide. Estimant que leur réseau pourrait être un appui “extrêmement important” pour l’Etat, le ministère de la jeunesse et prendre en compte l’emploi des jeunes en matière de formation, d’accompagnement et d’encadrement et surtout en matière de financement, dira-t-il. En effet, le réseau dispose d’une mutuelle d’épargne et de crédit des jeunes entrepreneurs du Sénégal que la nouvelle équipe s’activera à réactiver.

Selon le président sortant, leur bilan est positif car, au cours de son mandat, le RENCJES a formé, encadré et accompagné plus de 3500 jeunes. Ces formations ont été organisées en partenariat avec le ministère de la jeunesse, l’Agence Nationale de la Promotion de l’Emploi de Jeunes (ANPEJ) et de l’ADEPME.

Le réseau a initié beaucoup d’actions sur le terrain avec la journée nationale du jeune entrepreneur à la maison de la culture Douta Seck qui a vu la participation de plus de 400 jeunes et surtout l’organisation du salon du jeune entrepreneur avec la conférence des ministres de la jeunesse et de la francophonie.

 

           Abdoul BABA – laviesenegalaise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.