Rebondissement dans l’affaire de la belge tuée : La première épouse du meurtrier est complice

Quand le Quotidien Libération révélait dans son édition d’hier qu’un membre de la famille de Alassane Sarr était retenu par les limiers pour nécessité d’enquête, il s’agissait en réalité de la première épouse du meurtrier.

Elle a été placée en position de garde à vue pour complicité de meurtre et recel de cadavre.
En effet, renseigne Libération, elle a été informée, le 4 octobre, par son mari qui venait alors de commettre son crime. Elle a, non seulement, aidé son mari à mettre le corps sans vie de Josée Christiane Tilemans dans le coffre du véhicule, mais c’est aussi la première épouse de Alassane Sarr qui a nettoyé la scène de crime.
Alors qu’elle vivait, avec ses 5 enfants, dans la maison entièrement construite par la défunte.

 2 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.