Nouvelle tournure du conflit russo-ukrainien : Les États-Unis et l’Allemagne annoncent l’envoi de chars lourds à l’Ukraine

Le pire est à craindre pour notre monde durant cette année 2023. Tout pourrait partir du conflit russo-ukrainien pour devenir une 3ème Guerre mondiale. Qui sait ? L’Allemagne va envoyer des chars d’assaut Leopard 2 à l’Ukraine et accepte qu’ils soient réexportés à Kiev par des pays partenaires. Les États-Unis leur ont emboîté le pas plus tard dans la journée en annonçant la livraison de 31 chars Abrams.

L’annonce a été faite à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi matin. « C’est le résultat d’intenses consultations qui ont eu lieu avec les partenaires européens et internationaux les plus proches de l’Allemagne », a précisé le porte-parole du gouvernement, Steffen Hebestreit.

Le chancelier Olaf Scholz a cédé à la pression qui s’était accumulée ces dernières semaines. « Cette décision est en ligne avec notre soutien bien connu à l’Ukraine au mieux de nos capacités. Nous agissons de manière étroitement coordonnée au niveau international », a déclaré le chancelier dans un communiqué.
Le chancelier, qui s’exprimait juste après avoir annoncé que Berlin acceptait la fourniture à l’Ukraine de chars lourds de fabrication allemande, s’est montré particulièrement prudent. Olaf Scholz autorise l’envoi de chars en Ukraine, mais insiste sur sa volonté d’empêcher une escalade avec la Russie. « Dans tout ce que nous faisons, nous devons toujours nous assurer que nous faisons ce qui possible et nécessaire pour soutenir l’Ukraine, tout en évitant une escalade de la guerre entre la Russie et l’Ukraine qui mènerait à une guerre entre la Russie et l’Otan, a déclaré le chancelier allemand. Ce principe, nous allons toujours continuer à l’appliquer. C’est pourquoi, il est bon – et nous l’avons fait délibérément – que nous ayons progressé pas à pas sur ce dossier. C’est un principe que nous continuerons à appliquer à l’avenir. C’est le seul principe qui, dans une situation aussi complexe, garantisse la sécurité de l’Allemagne et de l’Europe. »

Les États-Unis livreront leurs chars Abrams
Plus tard dans la journée, les États-Unis ont emboîté le pas aux Allemands en annonçant la livraison de 31 de leurs chars Abrams à Kiev par la voix de Joe Biden. Cette décision a été prise « dans la droite ligne de nos efforts en vue de fournir à l’Ukraine les capacités dont elle a besoin pour continuer à mieux se défendre », a déclaré à des journalistes un responsable sous couvert de l’anonymat, onze mois après le début de la guerre.

Ces livraisons et l’aide militaire s’inscrivent dans le cadre « de l’engagement de pays à travers le monde, menés par les États-Unis, à aider l’Ukraine à défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale (…). Il ne s’agit pas d’une menace offensive contre la Russie », a déclaré Joe Biden.

La semaine dernière, le numéro trois du Pentagone, Colin Kahl, avait souligné que le char Abrams était « un équipement très compliqué ». « Il est cher, il requiert une formation difficile, il a un moteur d’avion à réaction. Je crois qu’il consomme 11 litres de kérosène au km », avait expliqué M. Kahl, sous-secrétaire à la Défense pour la stratégie. « Ce n’est pas le système le plus facile à entretenir », avait-il ajouté.

Quatorze chars livrés par l’Allemagne
L’objectif est la création rapide de deux bataillons de chars Leopard 2pour l’Ukraine. Berlin fournira dans un premier temps quatorze Leopard 2 puisés dans ses stocks, précise le communiqué. La formation des tankistes ukrainiens débutera prochainement et l’Allemagne fournira logistique et munitions à l’Ukraine, est-il encore indiqué.

« L’Allemagne donnera aux pays partenaires qui souhaitent livrer rapidement des chars Leopard 2 de leur stock à l’Ukraine les autorisations nécessaires pour le transfert », a conclu le porte-parole du gouvernement allemand. Les pays ayant acheté pour leurs forces armées des chars Leopard 2 à l’Allemagne doivent obtenir l’autorisation de Berlin pour les réexporter. Plusieurs pays, comme la Pologne qui en a officiellement fait la demande, ou encore la Finlande, se sont dit prêts à livrer des Leopard 2 à l’Ukraine.

L’Ukraine salue la décision allemande
Les pays alliés de l’Ukraine ont tous salué une décision qui pourrait bien faire changer le cours de la guerre tant sur le plan défensif que sur le plan offensif comme l’a affirmé le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg. De son côté, le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, s’est félicité sur Twitter de la « bonne décision » de l’Allemagne de livrer à Kiev des chars qui vont « renforcer la capacité défensive de l’Ukraine » face à l’invasion russe. Londres avait aussi annoncé l’envoi de chars lourds, des Challengers 2, il y a quelques jours. Reste à savoir si les États-Unis vont également suivre cette voie et annoncer la livraison de chars d’assaut Abrams M1 comme le suggère la presse américaine ce mercredi.
Même son de cloche en France où Paris « se félicite » de ce feu vert allemand, estimant qu’il « prolonge et amplifie » le soutien « engagé » par Paris avec la livraison de blindés plus légers AMX10-RC. C’est ce qu’a déclaré mercredi l’Élysée.

La présidence ukrainienne a, quant à elle, salué la décision allemande. « Un premier pas a été fait », a commenté sur Telegram Andriï Iermak, le chef de l’administration présidentielle, réclamant qu’une « coalition » internationale fournisse des chars lourds à son pays. « Nous avons besoin de beaucoup de Leopard », a-t-il résumé. Volodymyr Zelensky a déclaré, lors d’une conversation avec le chancelier allemand Olaf Scholz, être « sincèrement reconnaissant » pour le feu vert donné par Berlin.

L’ambassadeur russe en Allemagne a dénoncé, lui, la décision « extrêmement dangereuse » de Berlin de livrer des chars à l’Ukraine.

Nombre de Vues | 1,360 Fois |

Source Avec Rfi
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.