Meurtre à Ouest foire : Mamadou Ndiaye, présumé coupable se livre à la Gendarmerie

L’altercation entre deux jeunes automobilistes qui s’est soldée par la mort de l’un d’entre eux du nom de Baye Ngalgou Ndiaye émeut tout le quartier Ouest Foire. Les faits se sont déroulés vendredi dans la nuit. Le présumé coupable Mamadou Ndiaye se livre à la Gendarmerie. Le jeune séjournait aux États-Unis il y a quelques temps.Mamadou Ndiaye s'est livré à la gendarmerie et donne sa version des faits« Après son accrochage qui a causé la mort de l’automobiliste Baye Ngalgou Ndiaye, il (Mamadou Ndiaye), s’est rendu à la gendarmerie. Mais pour plus de sécurité, les gendarmes l’ont amené dans un lieu moins exposé, car les parents de la victime se seraient déplacés en masse à la gendarmerie de la Foire « , renseigne une source.

Dans des propos rapportés par Dakar Actu, Mamadou Ndiaye, qui conduisait la voiture de son père, précise que tout est parti d’un accrochage qu’il a eu avec Baye Ngalgou Ndiaye qui également conduisait une voiture à Ouest Foire, plus précisément au niveau de l’intersection qui mène vers la Brioche Dorée. Selon le présumé coupable, la victime l’aurait bloqué au niveau de l’intersection. Lorsqu’ils sont tous deux sortis de leurs véhicules pour échanger des incivilités, Mamadou Ndiaye s’est rendu compte que quelqu’un a pris son téléphone juste derrière. Au même moment, un autre individu dans le groupe qui l’entourait et qu’il ne connaissait pas détenait un couteau par devers lui. «Sa sécurité menacée», Mamadou Ndiaye a lui aussi pris un couteau dans la voiture avant de poursuivre son altercation, qui a débouché sur un accrochage direct avec Baye Ngalgou Ndiaye. Ce dernier rendra l’âme suite à un coup fatal.

Mamadou Ndiaye précise à nos confrères qu’il a dû quitter les lieux du drame parce que sa vie était en danger. Il s’est ensuite rendu à la gendarmerie.

Ce  meurtre du jeune Baye Ngalgou Ndiaye a réveillé tous les riverains du quartier Ouest-foire.

Ces derniers dénoncent les actes de barbarie qui se déroulent souvent dans leur coin et dénoncent également un manque de sécurité.

 1,510 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.