Bannière CESE-OK

Me El Hadj Diouf après l’audition de sa cliente : « Adji Sarr est sous haute protection de l’Etat du Sénégal »

Adji Sarr était ce jeudi au tribunal de grande instance de Dakar pour être auditionnée par le doyen des juges du 8ème cabinet. Après son entretien avec le juge, elle a réussi, sous escorte policière, à tromper la vigilance des journalistes qui étaient venus nombreux pour arracher d’elle un mot ou la prendre en image.

Me El Hadj Diouf, avocat de la plaignante, a révélé que sa cliente est sous la menace persistante, d’où la mesure de l’Etat de la placer dans un lieu sûr et sécurisé.
Habillée en robe wax de couleur jaune, Adji Sarr a fait son entrée peu après 11 heures dans le palais de justice Lat Dior. L’accusatrice de Sonko est descendue d’une voiture de marque V8, vitres arrière teintées, avant de s’engouffrer, sous escorte policière, dans le grand palais de justice. A sa sortie, peu après 17 heures, elle s’est volatilisée dans les couloirs du tribunal avant de disparaître, sous le même protocole à son arrivée, dans le bâtiment.

La presse nationale comme internationale voulait, en vain, prendre en image Adji Sarr, à défaut d’arracher d’elle un mot. Échappant cette belle occasion, les journalistes ont saisi celle qui se présentait à eux : la déclaration de Me El Hadj Diouf, constitué pour la défense de la masseuse Adji Sarr.


Face aux caméras, Me El Hadj Diouf dira : « Comme vous le savez, l’instruction est secrète. Donc vous ne pouvez rien savoir sur ce qui s’est passé dans le bureau du juge. Et puis le bâtonnier de l’ordre des avocats nous a interdit de parler du dossier ».

Toutefois, l’avocat confirme l’audition d’Adji Sarr par le doyen des juges : « Par courtoisie, je vais vous dire que Mme Adji Sarr a été entendue par le juge d’instruction du 8ème cabinet aujourd’hui ».

Sur l’état de sa cliente, Me El Hadj Diouf rassure : « Ma cliente a le moral, elle est sûre d’elle ».
Cependant, Adji Sarr reste isolée quelque part, sous l’œil vigilant des forces de l’ordre pour assurer sa sécurité face la menace dont elle ferait l’objet. « Elle est sous haute protection policière car elle est sous la menace persistante. Face à la demande de ses avocats, L’Etat a mis en place des éléments pour assurer sa sécurité », a dit Me El Hadj Diouf.

 1,590 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.