Le contournement de la Gambie préconisé par des acteurs du transport

Plusieurs gros-porteurs sénégalais sont actuellement bloqués à Karang, faute de pouvoir payer les 400 000 francs de taxes exigés par le Président gambien. Yayah Jammeh, au mépris des chartes de la Cedeao qui préconisent le respect de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace, a décidé unilatéralement d’imposer aux transporteurs sénégalais de nouvelles règles à respecter rapporte Seneweb.

Cette décision cause déjà un tort énorme aux Sénégalais, selon Alassane Ndoye, secrétaire général du SUTTAAAS qui suppose qu’il faut apporter la riposte au « dictateur gambien » qui semble n’en faire qu’à sa tête.

« L’État du Sénégal doit étudier les voies de contournement qui s’offrent et rayer la Gambie de notre plan de circulation ».

Il souhaite toutefois que les frais de route soient revus à la baisse.

Nombre de Vues | 302 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.