Fespaco : le Président du Faso Kaboré reçoit le ministre Abdoulaye Diop en audience et magnifie l’implication du Sénégal

En marge du Fespaco 27, le Président du Faso, Marc Christian Roch Kaboré a reçu les ministres en charge de la culture présents à Ouagadougou.
Parlant au nom de ses collègues, Abdoulaye Diop ministre sénégalais de la Culture a adressé ses remerciements au Président du Faso pour cette audience.
Selon Abdoulaye Diop, les échanges avec le Chef de l’Etat burkinabe ont porté sur la culture, l’environnement et la dimension du Fespaco.
Le Président Kaboré a remercié tous les pays participants qui ont tenu, selon lui à venir célébrer le 7ème art à Ouagadougou.
Le Chef de l’Etat du pays des hommes intègres a fortement magnifié l’implication du Sénégal dans l’organisation du Fespaco. Les ministres ont aussi évoqué avec le president de la clôture du Fespaco prévue ce 23 octobre 2021. Le Sénégal a déjà remporté 3 prix. Il s’agit du prix spécial UEMOA du long métrage, grâce à Mahamadou Dia avec son film « Le père de Nafi ». Moli Kane avec son film « Les tissus blancs », remporte le prix de la même institution pour le court métrage. Le prix du meilleur documentaire a été remporté par Aïssatou Maiga avec le film « Marche sur l’eau ».

Quant au prix spécial CEDEAO, il a été remporté par le réalisateur burkinabè, Boubacar Diallo, avec son film « Les trois lascars ». En plus du trophée, ce prix comporte un chèque de 15 millions de F CFA et récompense le meilleur film ouest-africain sur l’intégration.

Dans la foulée, la réalisatrice, Carine Bado, a, elle, remporté le Prix du Conseil de l’entente « Félix Houphouët Boigny » avec son film « Zalissa ». Ce prix lui donne droit à un trophée et une somme de 10 millions de FCFA.

Initié par le groupe Canal+, le prix Thomas Sankara part en Égypte, dans les valises de Mohamed Kheidr pour la qualité de son film « Tuk-tuk ». Le même film remporte le Prix de la LONAB.

Le jury du prix de l’Assemblée nationale burkinabè a estimé que c’est le film « Lien sacré » du réalisateur Mohamad Saleh du Tchad qui mérite ce prix spécial.

Le Prix spécial de la critique africaine va au film « La femme du fossoyeur » du réalisateur somalien Kaddhar Hamed.

Le Prix de l’Union Africaine a quant été décerné au Kenyan Maia Lekow qui a présenté le film «The letter ».

Le Prix de la ville de Ouagadougou «Ababacar Sagne» est allé au réalisateur burkinabè Moumouni Sanou pour son film « Garderie nocturne ». Fespaco : le Président du Faso Kaboré reçoit le ministre Abdoulaye Diop en audience et magnifie l'implication du SénégalFespaco au Burkina Faso

Nombre de Vues | 3,078 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.