Elections Locales 2022 – Première coalition de l’opposition : «Yewwi askan wi» se fissure

Pour l’instant, Pastef ne compte pas aller aux élections locales sous la bannière de la coalition «Yewwi askan wi» dans le département de Dakar. Abass Fall et Cie ne s’entendent pas avec le parti de Khalifa Sall concernant les investitures.
Grande coalition de l'opposition Sénégalaise - Yewwi Askane Wi«Nous sommes tous des hommes politiques avec des ambitions. Il va y avoir un choc des ambitions entre des responsables qui appartiennent à des partis politiques différents, des gens qui n’ont aucune histoire commune. Mais, nous avons le défi d’y arriver pas pour nous, mais pour le Sénégal.» Ce vœu pieux exprimé le 2 septembre dernier par Moussa Tine, leader de l’Alliance Pencoo, risque de se heurter à la réalité politique dans la coalition Yewwi askan wi (Yaw).

Dans un mémorandum envoyé à la Conférence des leaders de Yaw, Pastef de Ousmane Sonko a décidé hier de suspendre ses activités dans le département. Selon un responsable du parti, Pastef souhaite présenter des candidats dans les 19 communes de Dakar. «On a une démocratie interne qui fait que nous avons organisé des primaires partout. Dans chaque commune, il y a un responsable qui a gagné. Donc, on ne peut pas faire tout ça pour se ranger derrière des gens», a justifié un responsable de Pastef Dakar.

Pour voir Taxawu Senegaal et Pastef réunis dans Yaw, il va falloir faire des arbitrages. Le Quotidien a appris qu’hier, tard dans la soirée, la Conférence des leaders se réunissait afin de tenter de sauvegarder l’unité de la coalition. Au même moment, Pastef Dakar était au siège du parti dans le cadre d’une réunion de crise. Demain, les Patriotes tiennent une rencontre pour faire le point sur les investitures au sein du parti. Déjà fragilisé par le pouvoir en place qui a recruté beaucoup de «ses» maires (Alioune Ndoye, Jean-Baptiste Diouf, Mame Amadou Samba, Ousmane Ndo­ye, Pape Seck, Banda Diop), Khalifa Sall ne peut pas se permettre d’être supplanté par Pastef qui nourrit de grandes ambitions dans la capitale. On a vu Barthélemy Dias aux côtés de Abass Fall, Coor­donnateur départemental de Pastef, dans la lutte contre les transferts d’électeurs. A l’heure des investitures, les deux se sont séparés.

En sourdine, Pastef refuse de considérer le département de Dakar comme une chasse gardée de Khalifa Sall qui est allé jusqu’à Paris pour se réconcilier avec Bamba Fall. Mais ce dernier a vu Pastef Médina le contester ouvertement, jusqu’à le pousser à la démission de Yaw. A Yoff, Seydina Issa Laye Sambe a longtemps tenté de tenir tête à Diouf Sarr.

Au­jourd’hui, le frère du Saltigué Mamadou Mbengue, Assane Mbengue de Pastef, est aussi candidat à la mairie. A la Médina, Pastef compte bien présenter un candidat comme partout ailleurs. Un scénario qui risque de se propager dans la capitale.

  LeQuotidien

Nombre de Vues | 4,240 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.