Deux pêcheurs noyés dans la brèche de Saint-Louis

Le chavirement d’une pirogue à la brèche de Saint-Louis a fait hier deux morts et deux disparus. L’embarcation, qui revenait d’une partie de pêche, transportait une quinzaine de personnes. Le drame qui a plongé la communauté des pêcheurs dans la consternation, s’est déroulé dans la matinée, au niveau de la brèche servant d’embouchure au fleuve Sénégal.

La pirogue, qui transportait 15 personnes au total, a chaviré, selon le témoignage de son capitaine, au moment de traverser ce passage obligé ; les pêcheurs revenaient d’une partie de pêche en mer pour rallier le fleuve, lieu de débarquement des prises. Le bilan est assez lourd car deux personnes y ont perdu la vie. Leurs corps ont été retrouvés et déposés à la morgue de l’Hôpital régional de Saint-Louis, alors que deux autres sont encore portées disparues. Probablement ils seraient morts car pour ceux qui connaissent l’endroit, il laisse peu de chance à ceux qui y tombent, soit à cause de la profondeur ou encore de la température très basse.
Cet accident est le premier qui s’est soldé par des pertes en vies humaines depuis la fin des travaux de balisage et de dragage qui ont été effectués sur cette brèche. Des travaux livrés il y a juste quelques semaines en présence du ministre des Pêches, Alioune Ndoye. Selon les chiffres annoncés par ce dernier, plus de 8 milliards de francs Cfa ont servi à la réalisation de ces travaux effectués pour améliorer les conditions de traversée et ainsi assurer aux pêcheurs une plus grande sécurité, en attendant la réalisation de travaux de plus grande envergure. Les pêcheurs ont payé un lourd tribut de l’insécurité au niveau de la brèche, avec près de 500 morts suite à des chavirements. Ils ont toujours dénoncé la mauvaise qualité des travaux qui, de leurs avis, ne s’étaient pas faits de façon inclusive.
Par Cheikh NDIONGUE

Nombre de Vues | 3,650 Fois |

Source Le Quotidien
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.