Ageroute_Seneweb_1000x250px

Assemblée : Ousmane Ngom fait ses valises, Il sera remplacé par Mamour Cissé à l’Hémicycle

Après avoir voté «Oui» au référendum, Me Ousmane Ngom a démissionné hier de l’Assemblée nationale, même s’il se réclame encore de son appartenance du Pds.

Depuis hier, Me Ousmane Ngom ne siège plus à l’As­semblée nationale. Dans la lettre de démission qu’il a adressée à Moustapha Niasse, il dit : «Je viens très respectueusement vous informer, par la présente, de ma démission, à compter de ce jour, de l’Assemblée Natio­nale en ma qualité de député non-inscrit pour raisons personnelles. Je vous prie de bien vouloir m’en donner acte et d’en informer l’Assemblée conformément aux usages.»
Cette démission est liée à l’acte politique qu’il a posé à la veille du référendum en appelant à voter «Oui», contrairement aux consignes du Parti démocratique sénégalais (Pds) au nom duquel il a siégé à l’Hémicycle. Inter­rogé, il explique : «J’ai décidé de démissionner de mon poste de député à l’Assemblée nationale parce que j’appartenais au courant libéral et puisque lors du référendum dernier, j’ai appelé à voter «Oui» alors qu’au Pds on a voté «Non», je ne pouvais plus rester député pour le compte du Pds.»  Ce jour-là, il avait fait une sortie qui avait indisposé le Pds et certains leaders de l’opposition.
Il avait soutenu qu’ils préparaient un coup d’Etat et qu’ils étaient en relation avec des réseaux terroristes. Cette sortie était perçue comme un chant de départ de l’ex-député libéral dont le mandat était réclamé par le Pds à cause de ses absences répétées à ses manifestations.
Aujourd’hui, il vient de poser un autre acte qui le rapproche du président de la République qui l’a appelé à le rejoindre. Bien qu’il clame encore son appartenance au Pds. «J’ai décidé ouvertement de soutenir le Pré­si­dent Macky Sall dans sa politique de faire fonctionner le Sénégal et viser l’émergence, mais je suis toujours libéral de souche et j’appartiens jusqu’à présent au parti démocratique sénégalais», dit-il.
On ne sait pas encore la finalité de la décision de l’ancien ministre de l’Intérieur de Ab­doulaye Wade. Par contre, il est sûr que les relations entre Me Ousmane Ngom et Macky Sall sont, depuis quelques jours, devenues très cordiales après quatre ans d’inimitié. Mis sur la liste des dignitaires libéraux traqués par le Parquet spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, Me Ngom avait perdu son immunité parlementaire et était interdit de sortie du territoire national. Lors d’un voyage à Conakry, le chef de l’Etat l’avait mis dans ses bagages en violation même d’une décision de justice.
Va-t-il rejoindre l’Apr ? Ou ressusciter le Parti libéral du Sénégal qu’il avait fondu dans le Pds ? «Cette démission est un pre­mier acte sur une série d’actions que je compte mener, com­me je l’ai dit lors de ma conférence de presse», dit-il.

Mamour Cissé remplace Ousmane Ngom
Mamour Cissé, secrétaire général du Psd/Jant bi, va remplacer Me Ousmane Ngom à l’Assemblée nationale. Que va gagner le Pds au change ? Sur le plan politique, pas grand-chose. Cette situation rappelle le départ de Souleymane Ndéné Ndiaye qui a été remplacé par Iba Der Thiam qui est devenu très proche de Macky Sall.

LeQuotidien

Nombre de Vues | 485 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.