Abdoulaye Daouda Diallo a effectué une visite à l’école de Police pour s’enquérir de la disponibilité du matériel électoral

Le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo a effectué une visite à l’école de Police pour s’enquérir de la disponibilité du matériel électoral. Le ministre a fait savoir lors de cette visite que ses services travaillent à voir comment conserver le matériel pour pouvoir le réutiliser. « Comme tous les 5 ans nous allons faire trois élections au moins, il est possible de travailler à conserver le matériel au moins pour pouvoir le réutiliser dans les opérations ultérieures » a-t-il déclaré.matériel électoral

Pour rappel, le coût de ces consultations électorales est de 2 milliards de francs CFA. Mais pour le ministre, ce montant pourrait progresser « parce que l’on n’a pas fini les opérations et au moment de les boucler on pourra peut-être faire la situation. » Mais c’est un coût tenable, ajoutera t-il

Concernant les élections référendaires, le ministre a ajouté qu’à partir du 12 on va procéder aux premières opérations de vote. Objet de cette visite « puisqu’il fallait que l’on puisse s’assurer que tout est à disposition ».
Aussi, dira le ministre, « j’ai constaté que l’on est prêt à faire face à cette élection ».

«  Déjà le 12 nous allons procéder aux premiers votes des militaires et paramilitaires. 66 bureaux de vote seront ouverts dans le pays. J’ai pu avoir la confirmation que le matériel est déjà sur place. Depuis le week-end dernier les autorités administratives ont été saisies et ont confirmé détenir le matériel », poursuivra le ministre.

« On a fini aussi d’envoyer le matériel à l’étranger. Une consultation c’est toujours difficile, c’est beaucoup de matériel même si on n’a pas vu le nombre de bulletins qu’il y avait à l’époque, mais là c’est minimum 12 millions de bulletins qui devraient être convoyés dans l’ensemble du pays

Nombre de Vues | 224 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.