Ziguinchor : L’armée mène des opérations en zone maritime 5 pour la sécurité des populations

Les armées affichent leur détermination pour la sécurisation des populations et de leurs biens. 

Des bandes armées ont pris refuge dans le Sud du pays, à côté des populations pour perpétrer des exactions contre elles, les empêchant ainsi de vaquer librement à leurs occupations socio-économiques, renseigne la Direction de l’information et des relations publiques des Armées. Ces bandes armées, poursuit le document, n’hésitent pas à attenter à la vie de paisibles citoyens. C’est ainsi d’ailleurs que le 29 novembre 2020, trois jeunes du village Niadiou ont été enlevés par les éléments armés. Les restes mortuaires de deux d’entre eux ont été retrouvées le 18 décembre 2020 par les patrouilles militaires dans la forêt de Bissine.

Pour lutter contre ce fléau, les Armées, dans le cadre de leur mission régalienne de défense, de l’intégrité du territoire national et de sécurisation des populations et de leurs biens, mènent depuis le 26 janvier 2021 des opérations en zone maritime 5 (région de Ziguinchor).

Cette initiative répond à un triple objectif. D’abord, neutraliser les éléments Armés qui sèment la terreur dans cette zone, avant de poursuivre l’accompagnement du retour des populations longtemps déplacées à Ziguinchor, en particulier celles de villages situés dans la communauté rurale de Boutoupa-Camaracounda qui ont retrouvé leurs territoires depuis le mois de juillet 2020 et enfin, lutter contre les activités illicites de ces bandes armées qui entretiennent une économie criminelle, notamment la culture et le trafic de chanvre indien, la coupe illégale de bois et la contrebande de marchandise.

Toutefois les armées rassurent qu’elles restent déterminées à remplir sur toute l’étendue du territoire national leur mission régalienne de défense de l’intégrité territoriale et de protection des populations et de leurs biens.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.