Ageroute_Seneweb_1000x250px

Ziarra Nguidjilone édition 2022 : Retour sur la vie et l’œuvre de Thierno Aliou Thierno Yero Baal Anne

L’édition 2022 de la Ziarra de Feu Thierno Aliou Thierno Yero Baal Anne (RTA) s’est tenue le week-end passé (15, 16 17 janvier 2022) à Nguidjilone. Des fidèles venus des quatre coins du Sénégal et de la Diaspora ont perpétué l’œuvre du vénéré marabout.

La vie et l’œuvre de Thierno Aliou Thierno Yero Baal Anne au menu durant les 72 heures, samedi, dimanche et lundi marquées par de grands moments de prières et de ferveurs. La Ziarra de cette année a été rehaussé par la présence de plusieurs familles religieuses du Sénégal notamment la famille de Madina Gounass représentée par Thierno Dialaloul Diné, fils du Khalife Thierno Amadou Tidiane Ba (RTA). Le gouverneur de la région de Matam Mouhamadou Moctar Watt a conduit la délégation officielle.Nguidjilone au Nord du Sénégal, dans la région de Matam, non loin de la Mauritanie

Dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19 et des élections locales, des prières ont été formulées pour que la paix, la sérénité règnent au Sénégal et partout dans le monde.

Fils du vénéré Thierno Ahmadou Moctar Anne (RTA) plus connu sous le nom de Thierno Yéro Bal Anne, Feu Thierno Aliou est né dans les années 1901 à Nguidjilone. Formé à l’école de son célèbre ascendant, Thierno Yéro Bal Anne, le religieux a hérité de son père et guide de la connaissance théologique et dans plusieurs domaines.
Après le décès de son père, il partit à Thilogne, l’une des cités du savoir et de la connaissance les plus grandes du Fouta auprès de Thierno Hamet Baba Talla. Ce dernier fut l’un des brillants élèves de son père. Il fut initié à la Tidianiya par Thierno Hamet Baba qui lui éleva au rang de Muqaddam. Après ses études coraniques à Thilogne, Thierno Aliou s’installa à Nguidjilone pour enseigner le coran et la sounah du Prophète Mouhamed (Psl).
Grand érudit, il était un homme de paix qui a consacré toute sa vie durant à l’islam. En effet, il a très tôt compris que la solidarité occupe une place importante dans l’Islam. De ce fait, il entretenait des relations avec toutes les couches sociales. Guide accompli, il était respecté par ses contemporains.


Thierno Aliou a fait la rencontre avec de grands hommes de Dieu tels que Thierno Seydou Nourou Tall, Thierno El Hadji Mohamadou Saïdou Ba de Médina Gounass, Thierno Ahmadou Barro de Mbour, Chérif Daïbou du Maroc, Thierno Amadou Moctar de Séguéla entre autres. Avec Thierno El Hadji Mohamadou Saïdou Ba, une relation très étroite s’est établie.

Ce dernier devint son maître. Les deux familles sont devenues une et indivisible. Thierno El Hadji Mohamadou Saïdou Ba a fait son passage à Nguidjilone auprès de Thierno Yéro Baal Hanne. Thierno Aliou se replie régulièrement au « Daakka » de Médina Gounass, pour faire ses méditations. Fervent Muqaddam, il a donné à la Tidianiya ses lettres de noblesses. L’homme de Dieu a effectué de nombreux voyages à l’intérieur du pays comme à l’extérieur rien que pour le compte de l’islam et de la Tidjaniya. Il a une grande communauté de fidèles en Casamance. Incontestablement, il est l’un des hommes de Dieu qui ont appliqué l’Islam à la lettre. Il fait partie des serviteurs du prophète Mouhamed (Psl) et des expansionnistes de la Tidianiya.
Thierno Aliou Thierno Yéro Baal Hanne (RTA) quitta ce monde le 09 février 1995 correspondant au 9ème jour du mois de ramadan. C’est à Nguidjilone qu’il a été inhumé, précisément dans la grande mosquée. Son mausolée est visité par les fidèles surtout lors de la ziarra à sa mémoire où la ville de Nguidjilone accueille plusieurs fidèles.La Ziarra Nguidjilone 2022

 


    Yéro Guissé

Nombre de Vues | 7,736 Fois |

1 Commentaire
  1. A A D Tall

    Votre magazine est à saluer. Toutefois je suis franchement scandalisé par un article ou une thèse que vous avez publié, sur les origines de Nguidjilone. Vous y avez occulté de grands noms de ceux qui posèrent les fondements du village. Votre thèse les efface. Que faites vous de cette figure emblématique que fut le grand Demba Tall Sawa Daouda? Lui dont le courage n’a pas d’égal parmi tous ceux qui défendaient la cité contre les raids maures. C’est lui Demba Tall qu’on appela le premier « Seydi Tall »; pour être le premier Tall, proche de l’Almamy Abdoul Kane. Il fut son bras droit, et fit partie des premiers du Parti Torodo original. Pas aux faux Torodos et Almamy actuels de Mbouba, après avoir assassiné le seul vrai et premier Almamy Abdoul. Tous ses successeurs furent des usurpateurs de ce titre. S ont tous trahi L’éthique et le code qu’institua Thierno Souleymane Baal et sa vraie Révolution Torodo. Votre « historien » occulta Demba Tall; pour juste mettre en lumière des gens sans épaisseur. Nous ,on sait. Nous n’attendons pas que des parvenus remodelent comme ils veulent. Dernier mot. Son ignorance va jusqu’à classer certains de Laobé. Ce concept n’existe pas au Fouta, il est purement Wolof. Il yavait le concept de « Labo ». Certains étaient charpentiers, mais hommes libres (le Labo Lana). D’autres étaient laudateurs des Sebe-koliyabe: (Labo Goumbala).
    Bref ,vous avez beaucoup à rechercher, et non répercuter les radotages de vieux, qui falsifierent l’histoire, au gré de leurs intérêts, année après années. Salam.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.