Violation du couvre-feu : le rappeur 10 000 problèmes libre mais…

Reconnu coupable de violation du couvre-feu, le rappeur 10 000 problèmes est condamné à trois mois assortis du sursis. Il était, ce mardi, devant le juge des flagrants délits de Dakar qui a décidé de lui relaxer les autres délits de provocations directe à un attroupement et organisation d’une manifestation sans autorisation.

Devant le tribunal, Mohamed Fall alias 10 000 problèmes n’a reconnu que l’infraction portant sur la violation du couvre-feu. Toutefois, il a tenu à manifester ses regrets avant de demander pardon. 

Le maître des poursuites n’a pas manqué de le tancer. Il dit : « Il (le rappeur 10 000 problèmes) savait qu’il allait provoquer un attroupement. Pour nous son comportement est un comportement de séduction. Alors qu’on tente de faire face à cette pandémie des citoyens avec l’esprit subversif donnent l’idée à des jeunes de ramer à contre-courant des décisions prises par l’administration pour freiner cette maladie. Au lieu de nous donner 10000 solutions, il multiplie ses 10.000 problèmes à autant de problèmes ».
L’avocat de la défense a plaidé la clémence. Il a demandé au juge de lui tendre la perche puisque qu’il a présenté ses excuses à la Nation. Rendant sa sentence, le juge n’a pas suivi le réquisitoire du parquet. Il lui a infligé une peine assortie de sursis.

Pour rappel, 10 000 problèmes était arrêté le 7 janvier dernier avec d’autres jeunes de la Médina alors qu’ils manifestaient contre l’instauration du couvre-feu de 21h à 5h du matin. Cependant, après sa libération, 10 000 problèmes fait face à un autre épisode : le décès de sa mère survenu hier, lundi…

 

    ♦ Abou Kane Dia  –  laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 410 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.