Un Financement de 30,8 milliards de FCFA accordé par l’AFD et l’UE à l’Etat du Sénégal

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan du Sénégal, Monsieur Amadou BA, son Excellence Monsieur Christophe BIGOT, Ambassadeur de France au Sénégal et Monsieur Adrien HAYE, Directeur Adjoint de l’Agence Française de Développement de Dakar ont signé ce jeudi 20 juillet 2017, en présence de Monsieur Marc BOUCEY, Chef de Coopération de la Délégation de l’Union Européenne à Dakar, la convention de financement du Projet de Développement Agricole et de Sécurité Alimentaire des Territoires Ruraux du Tiers sud du Sénégal (Projet BEYDAARE/Tiers sud).Un Financement de 30,8 milliards de FCFA accordé par l'AFD et l'UE à l'Etat du Sénégal, LVS
Cet appui, d’un montant total de 47 millions d’euros soit environ 30,8 Milliards de FCFA accordé par l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne à l’Etat du Sénégal, financera intégralement ledit projet avec comme objectif principal la réalisation d’investissements permettant la modernisation, la diversification et l’extension des activités des exploitations agricoles et des organisations professionnelles, dans des filières agricoles et pastorales à fort potentiel, visant ainsi des effets d’entraînement significatifs sur l’économie du monde rural. Plus spécifiquement, le projet permettra:
• augmentation des superficies aménagées et de la production agricole notamment
céréalière pour réduire la dépendance du pays aux importations;
• amélioration de “la compétitivité des filières agricoles et la résilience des
exploitations agricoles; .
.• promotion de l’insertion des jeunes et des femmes dans l’agriculture notamment la
commercialisation et la transformation des produits agricoles;
• amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations du tiers sud  du Sénégal.

Pour atteindre ces objectifs, les investissements ci-après seront réalisés: i) la réhabilitation d’un périmètre irrigué de 1.200 ha, ii) l’aménagement ciblé de 500ha de bas-fonds et iii) la réhabilitation de 100 km de pistes. Ces travaux’ devraient permettre une augmentation de production annuelle céréalière de 13 OOOT de riz, 10 OOOT de bananes, 500 T de maïs.

Environ 300 000 personnes des 20 communes cibles bénéficieront d’une amélioration de leurs revenus et près de 20 000 membres des ménages les plus vulnérables verront leur situation nutritionnelle s’améliorer.
Le projet interviendra dans les départements de Vélingara, de Tambacounda et de la région de Kédougou.

 31 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.