Un agent de la Rts agressé à l’Hôpital de Louga

Un journaliste de la Rts a été sauvagement brutalisé à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga. Ousmane Kane, chef de station Rts (Louga), a été attaqué pendant qu’il faisait un reportage dans l’enceinte de l’hôpital par des agents de ladite structure sanitaire bien identifiés, selon Igfm.

« Ce vendredi 15 avril, notre confrère Ousmane Kane, journaliste à la Rts (Louga) a été victime d’une agression sauvage et barbare, pendant qu’il faisait un reportage dans l’enceinte de l’hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye. Ces actes inqualifiables et lâches, ont été perpétrés par des agents de ladite structure sanitaire bien identifiés et identifiables », déclare le collectif des journalistes de Louga.

L’insulte à la bouche, ces agents reprochaient au journaliste d’avoir interviewé un accompagnant de malade, renseignent nos confrères de Louga, dans un communiqué de presse. « N’eut été l’intervention rapide d’un médecin très responsable, il allait passer de vie à trépas, car ses bourreaux étaient prêts à lui ôter la vie. Malgré tout, le mal est déjà fait. Ses deux téléphones ont été brisés, ses lunettes cassés et son matériel de travail confisqué », disent-ils.

Nos confrères dénoncent avec vigueur le comportement de ces agents de l’hôpital de Louga qui, indiquent-ils, depuis l’éclatement de l’affaire «Astou Sokhna» ne cessaient de s’attaquer verbalement aux journalistes qu’ils accusent injustement d’avoir jeté l’huile sur le feu.

Le collectif annonce avoir déposé une plainte : « Nous avons déposé une plainte contre ces énergumènes pour éviter de répondre aux coups de patte de l’âne. Nous irons jusqu’au bout dans ce combat. Si, vraiment ces gens sont animés par un vil objectif de nous faire taire, qu’ils sachent qu’ils ont déjà perdu le combat. Vous ne pouvez pas nous empêcher de parler de l’hôpital », avertissent-ils.

Nombre de Vues | 3,384 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.