Touba : la Police met la main sur Bassirou Touré, il sera déféré ce lundi

En dépit de la confusion sur la personne, pour avoir confondu S. Bassirou Mbacké, religieux, à Bassirou Touré; un présumé malfaiteur, la police à Touba soucieuse de sa mission de protection des personnes et des biens, n’a pas lâché le morceau. Et mardi dernier, les limiers ont finalement arrêté Bassirou Touré, poursuivi pour association de malfaiteurs, vol en réunion avec usage de véhicule et d’armes à feu. Actuellement en garde-à-vue dans les locaux du poste de Gouye Mbinde, Mb. Touré sera déféré ce lundi au tribunal de grande instance de Diourbel.

Bassirou Mbacké, chef religieux, petit-fils du khalife général des mourides habitant le quartier de Darou Minam, avait été malencontreusement confondu au nommé Bassirou Touré. Tout porte à croire, qu’il est blanc comme neige, puisque le présumé malfaiteur, est finalement passé aux aveux, après son arrestation le mardi. Dans la nuit du jeudi 25 février 2021 vers 02 heures, un gang lourdement armé a fait irruption dans la maison d’un célèbre cambiste. Le maître des lieux a reçu un coup à la tête avant de perdre connaissance. Les bandits ont emporté deux mallettes de Modou Touré contenant 50 millions FCfa. Apres enquête et filature sur trois mois, les hommes du Lieutenant Moussa Faye ont pu identifier un membre du redoutable gang. Bassirou Touré, un membre du groupe de malfaiteurs est par ailleurs frère consanguin du cambiste Modou Touré. L’indélicat qui est maitre coranique a été perdu par ses conversations téléphoniques.

Mis devant le fait accompli, Bassirou Touré a reconnu son appartenance au groupe de malfaiteurs lors de son interrogatoire sur procès-verbal. Il a déclaré que le butin volé au domicile de son frère est gardé à Dakar et qu’un malentendu a empêché le partage du butin. Un malheur ne vient jamais seul, a-t-on l’habitude de dire, à la suite du cambriolage, il a été constaté que la fille du cambiste aurait été abusée par un des bandits au cours de l’attaque à main armée.

Pour rappel ce lundi, Bassirou Touré a été malencontreusement confondu avec Bassirou Mbacké, petit-fils du khalife général des mourides, au cours de la descente des limiers au quartier Darou Miname. Cette confusion a valu aux quatre limiers d’ abord d’être mutés, le lieutenant Moussa Faye ,lui, a été affecté au poste à la Police de Mbour. Par la suite une plainte a été déposée par Me Assane Dioma Ndiaye, avocat de la famille de Serigne Bassirou Mbacké, auprès du procureur de la République contre les quatre policiers mis en cause. Me Ndiaye, par ailleurs président de la Ligue sénégalaise des Droits de l’homme (Lsdh), précise dans sa plainte, poursuivre les quatre hommes incriminés, « pour voies de fait, blessures involontaires et actes de torture », rapporte le Soleil.

 944 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.