Tirs à boulets rouges contre Farba Ngom, accusé de tous les «péchés de Matam»

Le lendemain des investitures est très difficile. Les choix de Farba Ngom, architecte de la confection des listes des Locales dans la région de Matam, sont très contestés. Comme à l’approche de chaque élection, il est considéré comme celui qui fait et défait les hommes.

En direction des locales de janvier 2022, Farba Ngom est la cible de tous les « conservateurs ». 
Il lui est reproché d’avoir une mainmise sur toutes les communes de Matam. De «l’ingérence» pour certains, qui ont du mal à digérer les décisions du député. Ce qui crée un sentiment de frustration et de révolte chez de nombreux jeunes et même des responsables politiques qui parfois n’affichent pas leur courage pour l’affronter à visage découvert. Ce qui n’est pas le cas des jeunes fortement déçus par des choix «imposés». À travers les réseaux sociaux, notamment Whatsapp, Farba Ngom est la cible de ces derniers surtout ceux de Matam.


Cette guerre ouverte contre le député et maire d’Agnam Civol, très proche du Président Macky Sall fait suite à l’investiture des conseillers départementaux. Beaucoup de Matamois reprochent à Farba Ngom d’avoir fait la part belle à son Bosséa.

Nombre de Vues | 1,348 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.