Tête de liste nationale de Bby : «Ama­dou Ba est l’homme idéal», selon un membre fondateur de l’Apr

Membre fondateur de l’Apr, responsable politique aux Parcelles Assainies, Touradou Sow est convaincu que «Ama­dou Ba est l’homme idéal» pour conduire la coalition présidentielle à la victoire lors des prochaines élections législatives du 31 juillet prochain.

«Amadou Ba est l’homme idéal pour vaincre le signe indien. Son envergure nationale n’est plus à démontrer. Rappelez-vous de ses antécédents victorieux de 2016, 2017 et 2019. Il avait ratissé large pour donner à la coalition une large victoire», a souligné le président du Mouvement And Défar Parcelles et membre de la Convergence des cadres républicains. Coordonnateur à deux reprises du comité électoral et investi dans la liste majoritaire de Bby lors des dernières élections, Touradou Sow prétend : «Anciennement bastion de l’opposition, Dakar était redevenu le jardin de la majorité.» Et le mérite, selon lui, en revient à Amadou Ba.


«Un travail titanesque a été abattu par l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise. C’est le seul qui peut rassembler et il jouit d’une sympathie de fait, et sa légitimité politique n’est plus à démontrer. Son choix produirait un ouf de soulagement de la part des militants et un signal fort à l’endroit de l’opposition», indique-t-il. A la question de savoir si la percée de Yewwi askan wi aux dernières Locales ne représenterait-elle pas une menace pour la coalition présidentielle, avec la hantise d’être la première majorité à connaître une cohabitation à l’Assemblée nationale, Touradou Sow répond par la négative. «Je ne le pense pas. Cette percée n’est que le fruit à la fois d’une désorganisation et d’une indiscipline notoire de la part de certains militants, mais elle était justifiée à l’époque», soutient M. Sow. Avant de poursuivre : «Mais aujourd’hui, le calumet de la paix est fumé et le linge sale est lavé. Ce cauchemar est derrière nous maintenant. La majorité est requinquée, déterminée à confier au Président Macky Sall, une majorité confortable, gage de la continuation de sa politique actuelle.»

Sur les têtes de liste qui doivent être choisies en direction de ces élections, Sow pense qu’«elles doivent être choisies avec rigueur en tenant compte des légitimités nouvelles. Notre pays est à la croisée des chemins et les horizons tout proches doivent être affrontés par des hommes à la hauteur et suffisamment armés pour avancer contre l’ennemi».

 Avec Le Quotidien

Nombre de Vues | 1,326 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.