Soham El Wardini «s’agrippe» à son fauteuil de Maire de Dakar

Elle n’a pas encore fini sa mission. Soham El Wardini écartée par la coalition Yewwi Askan Wi au profit de Barthélémy Dias, choisi sur proposition de Khalifa Ababacar Sall pour la mairie de Dakar, sera de la partie dans la bataille pour le contrôle de la capitale. L’actuelle mairie tient à son fauteuil.

 

Soham Wardini a été investie candidate à sa propre succession par le parti Union citoyenne Bunt-bi de El Hadji Ibrahima Mbow. L’actuelle maire de Dakar n’a pas perdu du temps pour trouver une liste afin de briguer le suffrage des dakaroises. Et, c’est l’Union citoyenne Bunt-bi d’El hadji Ibrahima Mbow qui a officiellement investi Soham Wardini, candidate à la mairie de Dakar. L’accord a été officialisé après la notification de sa non investiture par Yewwi Askan Wi à la mairie de Dakar.

Candidate des féministes
Sa candidature qui peut faire basculer le vote à Dakar si l’on sait que le maire sortant de la capitale bénéficie du soutien des féministes et des femmes ainsi que de certains conseillers municipaux de Dakar, selon Dakar Actu. « Soham El Wardini était dans l’ombre de Khalifa Sall. Mais notez bien que  ce n’est pas elle-même qui avait gagné une élection pour devenir par la suite le maire de Dakar. C’est vrai qu’il y avait l’éclatement de la coalition Taxawu Dakar originel. Et il y a une partie qui est allée soutenir la mouvance et une autre partie qui soutient toujours Barthélémy Dias, mais ce qui reste est naturellement avec Soham El Wardini qui jouit aussi du soutien des conseillers municipaux de la ville de Dakar, même si on ne voit pas derrière eux une si grande machine électorale comme les autres candidats. L’autre atout pour la candidate c’est qu’elle est soutenue par les féministes. Parce que la tâche noire de ces investitures, c’est que les femmes sont positionnées dans des endroits où elles n’apparaissent pas vraiment. Elles ont été lésées dans les investitures et les frustrées pourraient nourrir l’intention de soutenir Soham El Wardini », explique le journaliste et analyste politique Thierno Diop. 

Nombre de Vues | 1,232 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.