Site de l’ancien aéroport du Sénégal : Des programmes immobiliers dans les tuyaux

Quasiment inutilisé depuis l’ouverture du nouvel aéroport Blaise-Diagne fin 2017, le site de l’ancien aéroport international aiguise les appétits fonciers. Si un parc forestier urbain est prévu sur dix hectares, d’autres projets, dont des programmes immobiliers, sont dans les tuyaux, selon le magazine Jeune Afrique.

Une mine d’or au cœur de la ville. Depuis qu’il a été remplacé par le nouvel aéroport international Blaise-Diagne (AIDB), l’ancien aéroport de Yoff est quasiment inutilisé, si ce n’est par l’armée qui en avait récupéré la gestion, accueillant quelques rares vols et délégations officielles. Trop urbain, trop dangereux, le site a été délaissé au profit du nouvel aéroport inauguré en décembre 2017 près de la ville nouvelle de Diamniadio, à 50 kilomètres du centre de Dakar.

Il ne devrait toutefois pas rester inutilisé très longtemps. Au-delà de la conversion d’une partie du terrain en aéroport militaire, qui avait été actée par décret fin 2017, c’est désormais l’ensemble des 600 hectares du site qui doit être redistribué par l’État entre différents projets d’aménagement et programmes immobiliers. Mais une grande partie de la superficie n’a pas encore été attribuée, officiellement du moins.

C’est d’ailleurs pourquoi, en juin dernier, un collectif de villages lébous (Ngor, Ouakam et Yoff), décidait de lancer un « mouvement de refus et de résistance contre la spoliation de ses terres », en réclamant directement au chef de l’État l’octroi d’une partie de l’assiette foncière de l’ancien aéroport.

 1,190 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.