SENEGAL – Tout savoir sur le tragique accident survenu à Kaffrine avec un bilan officiel de 39 morts (Article mis à jour)

Les routes de la mort! 39 personnes sont mortes et au moins 70 passagers blessés dans un accident de route survenu ce dimanche dans la région de Kaffrine, à hauteur de la commune de Gniby.

Cet Article est régulièrement mis à jour ⇔ (Cliquez Ici)

Rectificatif Faisant le bilan du tragique accident, le procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kaolack, Cheikh Dieng donne d’autres chiffres Selon lui, il y a 39 morts et 70 blessés dont 10 graves.

Dimanche noir au Sénégal, particulièrement dans  les régions de Tamba et Kolda où sont originaires plusieurs victimes de l’accident meurtrier survenu ce dimanche 07 janvier dans le centre du pays. Selon des informations de nos confrères de Dakaractu, à Vélingara, département situé dans la région de Kolda (sud-est), c’est la tristesse et la consternation avec le décès de la femme de l’infirmier du district sanitaire. La victime était en état de grossesse très avancé.

Le gouvernement va assurer la prise en charge des victimes, une enveloppe de 200 millions F CFA est dégagée pour les blessés et les familles des victimes.

Macky Sall, a déclaré , dimanche, à Kaffrine, que l’accident qui s’est produit ce matin dans cette région, occasionnant 39 morts et une centaine de blessés, montre qu’il y a des  »ruptures à opérer » dans le secteur du transport » ‘’Bien sûr que cet accident montre qu’il y a des ruptures à opérer et des mesures à prendre »,  a notamment dit le chef de l’Etat,  insistant que ‘’ces mesures seront prises pour mettre un terme à cette situation ». ‘’On ne peut pas exposer la vie de nos compatriotes  en danger », a estimé Macky Sall, parlant de la mort de ‘’beaucoup de jeunes dans cet accident ».

Un bus en partance pour Tamba et un autre en provenance de Dakar sont entrés en collision sur l’axe routier Kaffrine- Tamba précisément au village de Sikilo. Bilan provisoire officiel : 39 morts et près de 70 blessés.
L’accident a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche, près de la ville de Kaffrine, à environ 250 km au sud-est de la capitale Dakar.
Les victimes ont été transportées à l’hôpital de Kaffrine, les carcasses des bus dégagées et la voie de nouveau ouverte à la circulation, selon les pompiers. Le gouverneur et le préfet se sont rendus sur les lieux. Les sapeurs-pompiers et les forces de défense et de sécurité étaient sur les lieux pour évacuer les blessés et acheminer les corps sans vie dans les établissements de santé les plus proches.
Selon nos informations, le président de la République Macky Sall est attendu sur les lieux de l’accident dans la journée.
Accident Kaffrine Sénégal (3)Le président de la République qui a présenté ses condoléances attristées a décrété un deuil national de 72 heures à compter de ce lundi 09 janvier 2023. «Suite au grave accident de ce jour à Gniby ayant causé 39 morts, j’ai décidé d’un deuil national de 3 jours à compter du 9 janvier», a-t-il écrit sur son compte Twitter. Le Chef de l’Etat assure qu’un conseil interministériel se tiendra à la même date pour la prise de mesures fermes sur la sécurité routière et le transport public des voyageurs. Macky Sall a également présenté ses condoléances « émues ». “Je suis profondément attristé par le tragique accident routier de ce jour, à Gniby, occasionnant 40 morts et de nombreux blessés graves. J’adresse mes condoléances émues aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés”.

Le maire de Kaffrine, Abdoulaye Saydou Sow a dit être ‘’profondément attristé’’ par l’accident à l’origine de la mort de 41 personnes, qui est survenu dimanche matin à six kilomètres de sa ville.

‘’Je suis profondément attristé par la gravité de l’accident qui s’est produit ce matin à Sikilo, à la sortie de Kaffrine’’, a écrit M. Sow sur sa page Facebook.

Il a déclaré vouloir ‘’assister convenablement les blessés, pour qu’ils bénéficient d’une prise en charge optimale’’.

Abdoulaye Saydou Sow, qui est également ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, appelle en même temps les usagers de la route à faire ‘’preuve de beaucoup plus de prudence en respectant les règles’’ de la sécurité routière.

L’opposant politique Ousmane Sonko annonce le report de sa ‘’levée de fonds’’

Ousmane Sonko annonce le report de la ‘’levée de fonds’’ prévue ce dimanche pour son parti.
Le président de PASTEF-Les Patriotes, Ousmane Sonko, déclare avoir reporté l’opération de ‘’levée de fonds’’ prévue ce dimanche pour son parti politique, en raison de l’accident de la route à l’origine de la mort de 41 personnes, dans la région de Kaffrine.
‘’Nous nous sommes réveillés meurtris par la triste nouvelle d’un accident de la circulation impliquant deux bus de transport public à hauteur de Kaffrine’’, a d’abord écrit M. Sonko sur sa page Facebook.

‘’Par ma voix, PASTEF-Les Patriotes réitère ses condoléances aux familles endeuillées et décide de reporter son programme de levée de fonds (…) prévu ce jour’’, a-t-il poursuivi.

L’opposant ajoute : ‘’Nous nous inclinons devant la mémoire des disparus, présentons nos très sincères condoléances à leurs proches éplorés et à tous les Sénégalais, et prions pour le repos miséricordieux de leur âme, ainsi qu’un prompt rétablissement des blessés.’’ Accident Kaffrine Sénégal (2)
Le président de la République Macky Sall, est arrivé ce dimanche à Kaffrine aux environs de 16 heures.

La visite du président de la République fait suite au grave accident qui s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche à Kaffrine (centre), faisant 41 morts et près d’une centaine de blessés, selon un premier bilan.

Le Président de la République accompagné par une forte délégation a trouvé sur les lieux le Maire de Kaffrine Abdoulaye Saydou Sow, par ailleurs Ministre de l’Urbanisme et de l’Hygiène publique, le Ministre des Infrastructures, des Transports et du désenclavement, Mansour Faye, le Ministre du développement communautaire, Samba Ndiobene Ka, entre autres personnalités de l’état.
C’est l’accident le plus meurtrier ces dernières années au Sénégal.
Il s’agit de l’accident le plus meurtrier de ces dernières années au Sénégal. 41 personnes mortes et près de 100 blessées.

Un appel au don de sang a été lancé pour les blessés graves à l’hôpital Thierno Birahim NDAO de Kaffrine.

Le président des routiers du Sénégal, Gora Khouma appelle à une prise de conscience générale. Il a réagi sur le terrible accident survenu à hauteur de Kaffrine.
Selon lui, « il faut que chacun prenne sa responsabilité pour régler ce problème une bonne fois pour tous » dit-il.
Pour lui, tant qu’on se focalise uniquement sur les chauffeurs sont indisciplinés, cela ne réglera rien du tout, « il y a des véhicules qui ont la visite technique et qui ne doivent même pas circuler. C’est la responsabilité de l’état. Tu as de l’argent, tu as ta visite technique et ton permis de conduire et tu circules comme tu veux. Donc, il faut que les responsabilités soient situées », affirme-t-il

Parlant du comportement des chauffeurs sur la route, il est contre le comportement de certains d’entre eux, « je ne suis pas d’accord avec des chauffeurs qui font ce qu’ils veulent. Tous ceux qui font ce qu’ils veulent, doivent être sévèrement corrigés. Il y a des conducteurs qui sont corrects, on doit les encourager. Ce qui s’est passé aujourd’hui, c’est irresponsable, c’est à arrêter » souligne-t-il.

Pour rappel, les deux bus de transport en commun sont entrés en collision à six (6) km de Kaffrine faisant 40 morts et de nombreux blessés graves. Un accident qui s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche.

Le ministre du Développement communautaire et de l’Equité sociale Samba Ndiobène Ka a réaffirmé l’engagement de son département à prendre en charge les blessés de l’accident survenu, dimanche, à six kilomètres de Kaffrine, faisant près de 140 victimes dont 41 morts.

Le procureur de la République de Kaolack, Cheikh Dieng livre les premiers éléments de la cause de l’accident

Selon le procureur de la République de Kaolack, Cheikh Dieng, c’est l’éclatement du pneu de l’un des bus qui est à l’origine de l’accident. 
«L’un des bus a perdu son pneu par éclatement. L’éclatement du pneu a causé des conséquences mécaniques qui ont fait dévier l’engin de sa trajectoire et il s’est déporté dans l’autre sens où il y avait également un autre bus de même gabarit. Donc il y a eu un choc frontal, ce qui a occasionné dans un premier temps 39 décès », a précisé le chef du parquet de Kaolack.Accident Kaffrine Sénégal (1)

Mansour Faye, Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a constaté les dégâts dimanche. Réagissant à cette tragédie, Mansour Faye déclare : « Ce qui s’est produit ce dimanche est douloureux. C’est la première fois que le Sénégal enregistre un tel bilan dans un accident de la circulation. C’est le lieu de présenter mes condoléances aux familles des victimes et de souhaiter prompt rétablissement aux blessés. » Le ministre témoigne ainsi toute son indignation et manifeste sa compassion aux victimes et à leurs familles.

Cependant, il souligne :  » ce qui est important, c’est que le président de la République a annoncé un conseil interministériel demain. Et j’ose espérer que des mesures fortes sortirons de ce conseil. Parce qu’il nous faut des mesures fortes dont l’application constitue une solution définitive », rembobine Mansour Faye. Selon le ministre, ce sont deux bus appelés horaires qui sont entrés en collision aux environs de 3h du matin. « C’est le pneu d’un des bus qui a explosé. Et malheureusement, le chauffeur a perdu le contrôle du volant et a heurté l’autre qui venait en sens contraire. Il y avait certainement excès de vitesse. Le président est en route avec le Premier ministre pour s’enquérir de la situation… ».

Le ministre n’a pas manqué de s’adresser aux acteurs du secteur des transports. « Il faut que les acteurs du secteur du transport sachent respecter les recommandations de l’État. Sur 100 accidents de la circulation, les 80 se produisent la nuit. C’est le manque d’éducation routière qui est indexé. Dans ce cas, il faut revoir les horaires d’ouverture et de fermeture des gares routières. Les gares privées doivent être encadrées pour le respect des consignes routières », préconise le Ministre, par ailleurs, Maire de Saint-Louis.

Nombre de Vues | 5,771 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.