Sénégal : “Sur mille cas, 100 ont besoin d’oxygène et 10 en réanimation”

Il urge de stopper la propagation de la 3e vague qui s’est amorcée depuis mai dernier et dont la tendance se décline ainsi, d’après les statistiques fournies par Dr Babacar Gueye, directeur de la lutte contre les maladies au ministère de la Santé.  

Il dit : « lors des vagues précédentes, on avait, en moyenne, 100 cas par jour. Parmi ces 100 cas, il est démontré que les 10% constituent des cas sévères. Cela veut dire aujourd’hui que si on a 100 cas, les 10 cas auront besoin d’oxygène et un cas aura besoin d’être hospitalisé en réanimation. Aujourd’hui, nous sommes dans le cadre d’une période où la transmission est importante. On est passé à une moyenne de mille cas, par jour. Cela veut dire que là où on s’attendait à avoir dix cas sévères qui ont besoin d’oxygène, on s’attend à avoir 100 cas et 10 cas en réanimation. Si l’évolution continue comme ça, il n’est pas possible de tenir. »

Ainsi, il ajoute, « au niveau des CTE, les capacités par rapport à l’oxygène, c’est 100% d’occupation. Cela veut dire que nous sommes à un niveau où les lits sont saturés. Maintenant, ce qui a été mis en place pour pouvoir pallier à ça, c’est la mise en place de zones tampons. C’est-à-dire impliquer les centres de santé qui est le niveau le plus opérationnel. » 

Avec emedia

 960 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.