Ageroute_Seneweb_1000x250px

Semaines départementales de la jeunesse : Une forte plaidoirie pour un changement de mentalité

Le ministre de la  Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Mame M’baye Niang, a procédé au lancement officiel des semaines départementales de la jeunesse ce samedi en présence de la marraine, l’ancienne ministre, Maïmouna Kane N’dongo et du parrain, le ministre conseiller du Président de la République, Youssou N’dour. Un fort moment de plaidoirie appelant la jeunesse à un changement de mentalité devant supporter  la construction d’un nouveau type de citoyen.

Un indispensable engagement dans une dynamique de construction d’un citoyen de type nouveau soucieux des enjeux actuels et futurs dans un Sénégal de paix, de solidarité et développé. C’est ce qui semble être l’essentiel des conseils donnés par la marraine des semaines départementales de la jeunesse lancées ce samedi.

Parce que, selon Madame Maïmouna Kane N’dongo, ancienne ministre de la promotion féminine,  dans la vie, il ne s’agit pas seulement d’être des citoyens mais d’être des citoyens exempts de reproche pour construire le Sénégal qui nous souhaitons. « Soyez de bons citoyens et des citoyens modèles », conseille l’ancienne ministre socialiste qui milite pour la construction d’une pensée positive qui fait le pari de notre enracinement et de notre ouverture à des valeurs et des vertus dans le respect des convictions de chacun et le souci de construire des visions partagées du monde et des perspectives nouvelles.

Le parrain qui n’est autre que la star sénégalaise, le ministre conseiller Youssou N’dour, choisi pour son modèle de réussite et d’exemple pour la jeunesse ne se fera pas prier pour appeler à un « retour aux valeurs que nous avons connues. » «Nous devons tous retrouver ces valeurs et militer pour le retour aux valeurs citoyennes », invitera Youssou N’dour qui pense que « le plus important dans la  vie est la réussite et se dire que tout est possible ».

Se référant à ses origines modestes qui ne l’ont pas empêché de gravir les plus hauts échelons de la société en se faisant choisir pour chanter l’hymne de la coupe du monde de football, le roi du m’balakh pense que «ce pays qui s’appelle le Sénégal a besoin de citoyens modèles partant de la diversité qui  doit être une richesse ».  Mais cette citoyenneté repose essentiellement, selon lui, sur la responsabilité parentale qui doit s’assumer.

Le ministre de la  Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Mame M’baye Niang a tenu à souligner l’importance du brassage culturel que ces journées peuvent apporter pour la construction citoyenne. Ainsi tout en se réjouissant de la réponse positive que la jeunesse sénégalaise a apporté à l’appel du Président de la République, Macky Sall, il ne manquera pas de d’inviter cette jeunesse qui est l’espoir du Sénégal à respecter et faire respecter les valeurs de citoyenneté. Parce que la seule et unique chose qui importe pour la construction du pays va bien au-delà des richesses naturelles, et reste fondé sur une jeunesse citoyenne soucieuse du devenir du pays.

Nombre de Vues | 434 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.