Saint-Louis : civils et militaires en symbiose pour une parade riche en couleurs

Un défilé civil et militaire riche en couleurs sur la Place Faidherbe de Saint-Louis (nord) a rythmé lundi la célébration du 56ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté internationale, a constaté l’APS.
Le défilé civil auquel ont pris part plusieurs établissements scolaires et de mouvements associatifs de la capitale du Nord a démarré peu après dix heures.
Le passage des civils a surtout été l’occasion de ressortir la richesse culturelle de la vieille ville à travers notamment des percussions et chorégraphies bien maîtrisées.
La manifestation a également permis de faire ressortir la dimension économique de cette région nord du pays avec un défilé motorisé d’entreprises agricoles installées dans la vallée du fleuve Sénégal, de pêcheurs vêtus pour l’occasion de leurs tuniques.
La parade militaire a ponctué le défilé avec le passage de dizaines d’éléments issus de détachements de différentes unités de la police, des sapeurs-pompiers de la gendarmerie et de l’armée, principalement de soldats du BRA (bataillon de reconnaissance et d’appui).
Les armées ont également fait passer sur la Place Faidherbe de Saint-Louis des voitures de combat et autres blindés sous le regard admiratif du maire de la ville Mouhamadou Mansour Faye, des autorités administratives et locales de la région, installées sous une grande tente érigée devant la gouvernance et décorée aux couleurs nationales.
’’Je suis aujourd’hui animé par une grande fierté après avoir vu le défilé. Civils et militaires ont fêté la République qui célèbre le 56ème anniversaire de son indépendance (…)’’, a réagi le gouverneur de la région Alioune Aidara Niang.
’’Nous sommes dans un pays de paix et de sécurité mais nous sommes dans un contexte mondial difficile. Une raison supplémentaire d’associer les populations afin de renforcer la paix et la sécurité’’, a-t-il fait valoir.
La 56ème fête de l’indépendance est célébré cette année sur le thème : ‘’les forces de défense et de sécurité face aux défis sécuritaires’’
’’Il ne peut pas y avoir de paix et de sécurité sans une implication des civils qui doivent aujourd’hui constituer le premier maillon dans le dispositif sécuritaire’’, a pour sa part dit le colonel Henry Diouf, commandant de la zone militaire numéro 2.
APS

Nombre de Vues | 386 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.