Révélations – Trois jours avant le coup d’Etat, Alpha Condé avait ordonné l’arrestation du colonel Mamady Doumbouya

Le chercheur en géopolitique et consultant international sur les questions de paix, de sécurité et de défense, Aliou Barry a été amené à commenter le coup d’Etat militaire perpétré dimanche contre le régime Alpha Condé.

Alpha Condé avait ordonné l’arrestation du colonel Mamady Doumbouya. Dans l’émission Mirador, le chercheur Aliou Barry a tenu à rappeler que ‘’c’est Alpha Condé qui a fait appel au caporal-chef Mamady Doumbouya qui venait de finir ses services à la légion étrangère, pour le ramener en Guinée. Il l’a envoyé à Thiès au Sénégal. A son retour, il a été nommé lieutenant. Il lui a fait des stages en Israël et en France’’.

‘’La création des Forces spéciales est une initiative d’Alpha Condé. Il a confié l’unité au colonel Mamady Doumbouya. Il a commis l’erreur de créer les Forces spéciales en pensant que celles-ci allaient être à sa disposition. Le colonel Doumbouya n’a pas accepté que les Forces spéciales soient intégrées au sein du ministère de la Défense nationale’’, ajoute M. Barry qui affirme que ‘’la dissension la plus importante entre les deux a été le séjour du colonel Mamady Doumbouya au Burkina Faso’’.

Selon l’analyste, il existait une véritable divergence entre le président Alpha Condé et le colonel Mamady Doumbouya sur l’utilisation des Forces spéciales. ‘’Le dernier a voulu des Forces spéciales de vraies forces autonomes, pas intégrées dans l’armée’’, explique-t-il.

Il rappelle qu’en 2017, les américains ont réuni à Ouagadougou tous les commandants des Forces spéciales de la sous-région pour un exercice très coordonné. ‘’Le colonel Assimi Goita, qui dirige aujourd’hui la junte au Mali, était responsable des Forces spéciales maliennes. Les deux se sont liés d’amitié à Ouaga’’, souligne-t-il.

Depuis le mois de mai, selon M. Barry, ‘’le bruit courait partout qu’on voulait mettre la main sur Mamady Doumbouya’’. Parce que, dit-il, ‘’on a fait comprendre à Alpha Condé que s’il ne met pas la main sur le commandant des Forces spéciales, il aurait le même problème qu’IBK.

Il y a trois jours, ils ont donné le feu vert pour le faire arrêter. Malheureusement, il a riposté, parce qu’il avait une unité organisée à sa disposition’’.

Il assure que depuis un certain temps, ‘’M. Alpha Condé se méfiait du colonel Doumbouya qu’il a mis à la tête des Forces spéciales, mais qu’il n’arrivait plus à dompter. Ils ont voulu mettre les Forces spéciales sous la coupe du ministère de la Défense nationale. Le colonel Mamady Doumbouya n’a pas voulu obtempérer. Parce qu’il considère que c’est une unité qui était à la disposition du président de la République pour la lutte anti-terroriste’’.



Boussouriou Doumba
Vision Guinee Info

Nombre de Vues | 7,738 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.