Révélation inquiétante – Rupture des stocks de kérosène à l’Aibd

La Rupture des stocks de kérosène à l’Aibd inquiète. D’après Dr Khaly Niang, responsable de la communication de la plateforme aéroportuaire, repris par Igfm, « la situation est très alarmante ». Et le pire n’est pas à écarter.
« C’est une situation due à des facteurs exogènes comme la crise russo-ukrainienne, la rareté de l’offre et la tendance haussière des coûts. Du coup, le stock de kérosène de l’aéroport de Yoff et de l’Aibd a atteint un niveau critique qui ne permettait plus de garantir la continuité normale du ravitaillement des aéronefs », explique-t-il.
«C’est une situation vraiment alarmante, on peut le dire ainsi. Cela nécessite l’intervention de l’Etat au plus haut niveau. Les signaux sont au rouge », laisse entendre Dr Khaly Niang qui met en garde: « Si on ne fait rien, on peut effectivement frôler la catastrophe ».

Le pire dans cette affaire c’est qu’à l’heure actuelle c’est la grisaille totale. La SMCADY n’a plus les cartes en main. « Le responsable Smcady n’a aucune visibilité pour le moment sur l’arrivée de navires de kérosène. Ils ont pris la décision d’alerter par courrier pour nous dire qu’ils veulent réserver ce qui leur reste en stock à notre pavillon national », confie Dr Niang. A son niveau, Aibd Sa a alerté le président de la République afin qu’une « issue heureuse soit trouvée ».

En attendant que le président Macky Sall active ses réseaux pour un approvisionnement correct en kérosène, la direction de l’Aibd a demandé « aux compagnies étrangères de prendre leurs dispositions pour qu’en venant à Dakar, elles viennent avec suffisamment de carburant pour préparer leur retour en toute sécurité ».
Pour l’heure, les opérateurs aériens invités à assurer leur propre autonomie.
Cette situation, « consécutive à une conjoncture internationale défavorable qui, conjuguée avec les tensions inédites sur les prix de certaines matières premières, a fortement perturbé le système d’approvisionnement en kérosène de ladite société ».

Pour faire face à cette conjoncture internationale née de l’intervention russe en Ukraine, la direction de l’Aibd annonce des mesures transitoires pour assurer la continuité des activités aéroportuaires. Ainsi, les opérateurs aériens sont invités à assurer eux-mêmes leur autonomie en kérosène.

« Les autorités sénégalaises ont pris toutes les mesures utiles et nécessaires, et ont déployé des solutions d’urgence pour faire face à cette situation nouvelle. L’Aibd Sa, qui est un acteur principal de la plateforme aéroportuaire nationale au service de l’intérêt général, s’est résolument engagé dans la recherche de solutions afin d’assurer la continuité des activités aéroportuaires au niveau du Sénégal », renseigne un communiqué.
La direction d’Aibd Sa informe que « tous les opérateurs aériens opérant à l’aéroport international Blaise Diagne sont requis de prendre les dispositions nécessaires pour transporter la quantité de carburant nécessaire pour assurer l’autonomie en carburant des vols retour ».

Toutefois, assure-t-elle, « des dérogations exceptionnelles pourront être accordées, sur demande, par l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim) pour répondre à des contraintes opérationnelles de certains transporteurs aériens ».

Pour ce qui est du retour à la normale, pour le moment, c’est le flou total. Aucune information n’est donnée à ce propos, aussi bien du côté de la direction de la Smcady que du côté de la Direction générale d’Aibd Sa. Les avions risquent de rester sur le tarmac.

Nombre de Vues | 1,076 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.