Bannière CESE-OK

Retour au calme à Dakar après trois jours d’émeutes

Au lendemain de trois jours d’émeutes et de contestation, l’heure est au bilan des dégâts dans plusieurs secteurs de Dakar. La capitale sénégalaise porte encore les traces des manifestations. Mais elle reste calme pour le moment alors que l’arrestation de l’opposant politique Ousmane Sonko, en garde à vue pour trouble à l’ordre public, agite le pays depuis plusieurs jours et que le « mouvement de défense de la démocratie » (M2D) appelle à des manifestations sur tout le territoire pendant 3 jours à partir de lundi.
Accusé de viol et de menaces, Ousmane Sonko est convoqué ce 8 mars devant le juge d’instruction. De nombreuses réactions ont suivi les émeutes dans le pays. La Cédéao a condamné les violences qui ont fait quatre morts, selon un bilan du ministère de l’Intérieur. L’organisation ouest-africaine a appelé toutes les parties à la « retenue et au calme ». Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a également exprimé sa préoccupation. Dans un communiqué, il a condamné « les actes de violence et de pillage et toute velléité séditieuse ». De son côté, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit « très préoccupé » et a appelé « à éviter une escalade ».

Avec Rfi

 994 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.