Réouverture des frontières de l’Union Européenne: seuls 4 pays africains concernés, le Sénégal absent de la liste

Les États de l’Union européenne devaient se prononcer sur l’ouverture de l’espace Schengen à d’autres pays ce samedi. Mais, les discussions n’ont pas abouti à une décision finale. Cependant, les ambassadeurs de l’Ue, eux, avaient déjà proposé une liste de pays dont les résidents pourraient être autorisés à venir dans l’espace Schengen.

Cette liste est élaborée sur la base de pays dont la situation épidémiologique (Covid-19) est jugée «maîtrisée» et similaire à celle de l’Europe. Dans cette liste, figurent 4 pays africains: l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et le Rwanda.

La présidence croate de l’UE avait donné aux Etats membres jusqu’à samedi soir pour se prononcer lors d’un vote, mais certains ont réclamé plus de temps. “Les consultations continuent, et vont se prolonger jusqu’à lundi“, a indiqué une source diplomatique européenne. “Il est difficile de prédire une issue, mais la présidence espère pouvoir passer à un vote lundi“, a-t-elle précisé.

Les États-Unis toujours exclus

La liste proposée contient quatorze pays (Algérie, Australie, Canada, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay) auxquels s’ajoute la Chine, sous condition de réciprocité, c’est-à-dire à condition qu’elle accueille sur son sol les voyageurs venant de l’UE, selon une source diplomatique. Sont aussi admis les voyageurs d’Andorre, Monaco, du Vatican et Saint-Marin. 

La liste ne comprend donc pas les Etats-Unis, pays le plus touché par la pandémie de coronavirus avec 125.255 décès pour 2.492.246 cas enregistrés samedi soir, pas plus que le Brésil ou la Russie. Elle devrait être révisée toutes les deux semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.