Regain de tensions en Casamance : Un mort et quatre blessés graves dans les rangs de l’armée

Depuis lundi dernier, l’Armée nationale et des combattants du MFDC s’affrontent à Dibidione.

Selon les informations du quotidien le Témoin, un mort et quatre blessés sont notés dans les rangs des «Jambars».


Nouveau regain de tension en Casamance. L’armée et des combattants du Mouvement des Forces démocratiques de Casamance (MFDC) s’affrontent depuis avant-hier, dans le secteur de Djibidione, dans le nord Sindian.


À l’origine, les militaires auraient lancé un assaut contre une base rebelle nouvellement créée par les éléments indépendantistes, située non loin du village de Kadialouck.

Les populations de la zone ont été réveillées tôt le matin de lundi dernier par des tirs à l’arme lourde qui se sont poursuivis toute la journée d’hier. Le rallye guerrier, un avion de reconnaissance de l’armée, longtemps absent du ciel casamançais, a été entendu à plusieurs reprises par les populations de Ziguinchor, dans la matinée d’hier (mardi dernier). Ce petit avion ne décolle, en général, que quand il y a regain de tension quelque part dans la région.
Une source qui s’est confiée à nous sous le couvert de l’anonymat révèle que l’armée a enregistré un mort et quatre blessés depuis le début des affrontements.

Cette même source renseigne que cette base attaquée par l’armée serait créée par des éléments dissidents du camp de Salif Sadio et de César Atoute Badiate, les deux principaux chefs de guerre du MFDC et, par ailleurs, ennemis jurés.
Cette nouvelle donne montre que les négociateurs de la paix en Casamance ont encore du chemin à parcourir. En fait, il est devenu récurrent, dans le maquis casamançais, que des éléments frustrés quittent leur faction pour aller créer une autre. Ce phénomène a multiplié le nombre de factions ces dernières années au sein de la rébellion aussi bien dans le Front nord que dans son pendant au Sud.

Nombre de Vues | 1,069 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.