PRIX DU CIMENT A DAKAR: «Toute personne qui vend à plus de 73 000 FCFA la tonne sera sanctionnée»

Le chef du service de Commerce de la région de Dakar, Mamour Ba met en garde les commerçants véreux. Il a annoncé des sanctions à l’endroit de toute personne qui vend la tonne de ciment à plus de 73 000 Francs CFA à Dakar. Le prix étant homologué à 67 000 FCFA.

Selon Le Temoin, le chef de service de la région de Dakar, Mamour Ba, trouve fallacieux l’argument brandi par les vendeurs de quincailleries. Pour lui, il est inconcevable que des citoyens refusent de se conformer à la loi. «Le prix a été fixé à 67 000 FCFA. La marge est flottante, il faut discuter avec le quotataire pour trouver le juste milieu. Mais le prix ne doit en aucun cas dépasser les 73 000 FCFA la tonne», indique Mamour Ba. A l’en croire, toute personne qui ne respecte pas ces prix commet une faute passible de sanction. «Nos équipes sont sur le terrain et toute personne qui vend à plus de 73 000 F/tonne sera verbalisée, et sera sanctionnée à hauteur de 500 000 voire 1 million de Fcfa», affirme le chef du service de Commerce de la région de Dakar, Mamour Ba.

Le ciment est loin d’être à la portée des Sénégalais notamment les « Goorgoorlu », malgré les mesures prises par le ministre du Commerce et des PME fixant les prix plafonds, les taxes comprises (TTC) du ciment de type 32.5. En effet, selon l’arrêté, le prix ex-usine/tonne est fixé à 67 000 FCFA à Dakar contre le prix distributeur/ tonne qui est fixé à 73 000 FCFA, tandis que celui du détail/sac de 50 kg est à 3 650 FCFA. Une mesure jugée inefficace par certains vendeurs de quincailleries.

Nombre de Vues | 2,190 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.