POLITIQUE DE JEUNESSE : Néné Fatoumata Tall lance le processus d’élaboration du « Programme d’éducation à la citoyenneté »

“L’éducation à la citoyenneté vise à inciter les jeunes à assumer leurs responsabilités de citoyens. Dès lors, ils seront conscients et engagés dans la gestion des affaires publiques en posant des actes citoyens dans leurs différentes localités”. C’est ce qu’a déclaré le Ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata TALL, en présidant ce jeudi 21 Janvier 2021, un important atelier sur « L’éducation à la citoyenneté des jeunes », organisé en mode visio-conférence en raison des mesures de prévention sanitaire liées à la pandémie de Covid-19.

Néné Fatoumata Tall constate qu’il y a un recul du sens de la citoyenneté qui se manifeste par des actes de violence, des incivilités, la destruction des biens publics, la dégradation de l’environnement et la délinquance sous diverses formes. En témoignent « les évènements de ces derniers jours, qui nous ont montré des jeunes braver le couvre-feu, brûler des pneus et faire face aux forces de l’ordre”, a déploré Mme TALL. Selon elle, il urge d’y remédier à travers un programme axé sur la promotion des valeurs de la citoyenneté sénégalaise, le renforcement du sentiment d’appartenance à la nation et du patriotisme, ainsi que le développement de l’engagement citoyen individuel et collectif, tout en accordant une attention toute particulière à la culture de la paix et de la démocratie.

A l’initiative de la Direction de l’Education Populaire (DEP) relevant du Ministère de la Jeunesse, cette session a pour objectif d’élaborer un Programme d’Education à la Citoyenneté pour promouvoir chez les jeunes les valeurs citoyennes, les attitudes et les comportements d’un citoyen meilleur. Près de soixante (60) participants issus, entre autres, du Ministère de la Jeunesse, du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal (CNJS) et des Mouvements de Jeunesse, y ont pris part. Ils ont notamment réfléchi sur le sous-thème de la “citoyenneté, la culture de la paix et la Démocratie chez les Jeunes” afin d’identifier des domaines d’intervention. Les panélistes ont, en outre, revisité « l’efficacité et la pertinence des mécanismes d’éducation à la citoyenneté en cours » et dégagé « des axes d’un dispositif d’animation et d’accompagnement citoyens des jeunes ».

La rencontre constitue le premier acte du processus d’élaboration inclusive du « Programme d’Education à la Citoyenneté » dont l’une des composantes majeures sera la mise en place de “classes d’éducation à la citoyenneté”, d’abord en phase pilote dans quelques Centres départementaux d’éducation populaire et sportive (CDEPS), avant leur implantation progressive dans les autres CDEPS et les prochaines Maisons de la Jeunesse et de la Citoyenneté.

Conscient de l’impérieuse nécessité d’apporter d’y apporter des solutions absolument nécessaires à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal Emergent (PSE), l’Etat du Sénégal a mis sur pied des politiques publiques de promotion de la citoyenneté, plus particulièrement, chez les jeunes qui représentent 65% de la population. Et, c’est principalement le Ministère de la Jeunesse qui a en charge cette mission, à travers son programme « Promotion de la citoyenneté et du volontariat », dont l’action phare porte sur le développement chez les populations des attitudes et des comportements citoyens, favorables à la cohésion et à la stabilité sociales. Un projet adossé au PSE-Jeunes.

 10 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.