Polémique autour de la mort d’un jeune à Ziguinchor

La mort d'un jeune créée l'indignation dans le Sud du pays à Ziguinchor. Accusation et contre accusation!

La mort d’un jeune étudiant âgé environ de 36 ans, reconverti en commerçant créée l’indignation dans le Sud du pays à Ziguinchor. Ses proches indexent une négligence du médecin de garde, à l’hôpital de la Paix de Ziguinchor. Faux rétorque la direction de l’hôpital. “C’est le patient lui-même qui a demandé à rentrer chez lui…”

Amadou Tidiane Diallo, a perdu la vie dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 avril 2020, sur la route du retour, à côté de la morgue de l’hôpital de la Paix.
Selon sa tante Penda Soumaré qui donne sa version des faits, “Tidiane a eu un malaise, et a été conduit à l’hôpital, aux services des urgences de l’hôpital de la Paix, il n’a pas été pris en charge correctement par le médecin de garde traitant qu’il a trouvé sur place. Ils ont décidé de rebrousser chemin. C’est sur la route du retour que Tidiane Diallo est tombé, en face de la morgue de l’hôpital de la Paix, où il a rendu l’âme». Désemparée, la famille a décidé de porter plainte pour non-assistance à personne en danger. “Nous allons porter l’affaire devant la Justice”, a dit la tante du défunt au micro de la Rfm (radio privée). 

Le Directeur de l’hôpital de la Paix, Abdoulaye Fall s’inscrit en faux. Il dit : “Nous nous inscrivons en faux à toutes ces accusations. Le médecin avait, cette nuit-là, des cas suspects quand le malade était arrivé à l’hôpital. Ce dernier lui a dit d’attendre après désinfection de la salle, afin qu’il puisse le diagnostiquer. Le malade et son accompagnant “effrayés par les cas suspects de Covid-19″, lui ont proposé en retour qu’ils allaient rentrer chez eux jusqu’à demain. C’est sur le chemin du retour que le malade est finalement décédé”, regrette le médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.