Bannière CESE-OK

PIB au quatrième trimestre de l’année 2020, le Sénégal s’est bonifié de 1,4% (Rapport ANSD)

L’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie vient de publier des informations concernant le Produit Intérieur Brut (PIB) trimestriel – T4 2020. Le Sénégal s’est bonifié de 1,4%.

Au quatrième trimestre de l’année 2020, le Produit Intérieur Brut (PIB) réel, corrigé des variations saisonnières (CVS), s’est bonifié de 1,4%, par rapport au trimestre précédent. Ce résultat est imputable à l’accroissement des valeurs ajoutées des secteurs primaire (+1,8%), secondaire (+1,2%) et tertiaire (+2,4%). Quant aux taxes nettes de subventions sur les produits, elles se sont rétractées de 3,8% au cours de la période sous-revue.
Par rapport à la même période de l’année 2019, le PIB réel du dernier trimestre de 2020 a connu une croissance de 2,9%. Cette évolution s’explique principalement par la hausse des activités des secteurs primaire (+11,5%) et tertiaire (+3,1%) et, dans une moindre mesure, du secondaire (+0,8%). Cependant, cette performance est amoindrie par une baisse de 5,3% des taxes nettes sur les produits.
Sous l’angle de la demande, le regain d’activité économique au quatrième trimestre de 2020, par rapport au même trimestre de l’année précédente, s’est surtout traduit par une augmentation des stocks, notamment ceux des produits agricoles et, dans une moindre mesure, par l’accroissement de la formation brute de capital fixe (+0,9%). Toutefois, il est observé une baisse de 1,1% de la consommation finale et de 18,7% des exportations de biens et services.
Le Produit Intérieur Brut en valeur est estimé à 4 250,4 milliards de FCFA au quatrième trimestre de 2020 et à 13 932,8 milliards de FCFA sur l’année 2020.
Première tendance de la croissance économique du Sénégal en 2020 : La croissance économique est ressortie à 1,9% avec le cumul du PIB des quatre trimestres de 2020, après 4,4% en 2019.
La publication des comptes nationaux du quatrième trimestre permet également de disposer d’une première estimation de la situation économique annuelle basée sur le cumul du PIB des quatre trimestres de l’année. A la lumière de ces résultats, l’activité économique est marquée par une croissance de 1,9% en 2020 contre 4,4% en 2019. Cette situation est consécutive au ralentissement de l’activité du secteur tertiaire (0,6% contre 4,6% en 2019) et du secondaire (0,2%, après 3,7% en 2019). De plus, les taxes nettes sur les produits ont connu un repli de 0,7% en volume en 2020, après une hausse de 5,0% en 2019. Cependant, le bon comportement du secteur primaire (+11,6%, après 4,5% en 2019) a permis de limiter les contreperformances de l’économie sénégalaise en 2020.
Ainsi, en termes de contribution à la croissance de 1,9% du PIB, le secteur primaire constitue le poste le plus important avec un apport de 1,7 point de pourcentage.

 1,112 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.