Papa Amadou Sarr de la Der théorise « la patrie avant le parti »

Pourquoi, mais pourquoi diable des apéristes se sont pris au délégué général de la délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/fj) ? Parce qu’en principe, si le projet de la DER fonctionne aussi bien que l’a dit M. Sarr, ses « collègues » de l’APR devraient le féliciter. C’est bon signe, répond-il paradoxalement ? Bon signe que ce ne soit pas les opposants au régime de Macky Sall qui lui hurlent dessus. Auquel cas, poursuit-il, ce serait le triomphe du slogan « le parti avant la patrie », souvent lancé par l’opposition à l’endroit du Macky.

Dans la logique de Pape Amadou Sarr, les financements de la DER se font selon cette logique : « la patrie avant le parti ». Et voilà la raison pour laquelle il est décrié par certains de l’Alliance Pour la République (APR). Celui qui s’est dit pur économiste sur le plateau de Quartier Général de ce 11 mai et non politicien soutient être chargé de la mission de financer des sénégalais et non des partisans.

 

    ♦ Moussa Seck  –  laviesenegalaise.com

 1,066 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.